Investissement locatif : la rentabilité de l’immobilier à Lyon

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Bassin d’emploi dynamique et cadre de vie attractif font de Lyon l’une des villes préférées des investisseurs français. Pour ces derniers, il existe des quartiers plus rentables que d’autres au cœur de la capitale des Gaules. Tour d’horizon des opportunités à ne pas manquer.

L’immobilier à Lyon résiste à la crise


Si la crise de l’immobilier a touché ces dernières années, une majorité de grandes villes françaises, la capitale des Gaules semble avoir résisté, passant à travers les mailles d’une chute trop brutale. Quel que soit le quartier, l’immobilier à Lyon n’a pas subi de baisse à souligner, un léger ralentissement tout au plus.


Les investisseurs sont tout naturellement attirés par le deuxième pôle économique français qui offre des possibilités d’emploi et un cadre de vie agréable. Les locataires sont donc au rendez-vous et l’offre de logement disponible reste chaque année insuffisante.


Le marché immobilier à Lyon est plus spécialement caractérisé par une forte demande de petites surfaces à la location, comme des studios, des T1 et des T2 à proximité du métro ou des tramways. Ces surfaces sont prisées par les nombreux étudiants lyonnais installés ou de passage.


Quant aux plus grandes surfaces, des T3 ou T4 voire plus, l’offre, bien que moins soutenue, est présente notamment pour des colocations, solution logement de plus en plus fréquente.

Des loyers qui augmentent


Alors que l’actualité immobilière annonçait il y a peu une baisse générale du prix moyen des loyers en France, Lyon résiste. Si la donne est à nuancer en fonction des arrondissements, le prix moyen des loyers au m² s’établit aujourd’hui à 12,70 euros.


En 2015 toujours, l’offre d’immobilier à Lyon s’est étayée de 30 000m² supplémentaires. 180 000 m² sont attendus d’ici 2017 sur le marché de l’immobilier neuf à Lyon.
Au regard de ces données, les prix ne devraient pas baisser dans les années à venir, au contraire.

Les arrondissements lyonnais les plus rentables


La bourse de l’investisseur déterminera souvent le quartier où il souhaite investir dans la pierre. Il n’en reste pas moins que certains quartiers sont davantage prisés que d’autres.


Ainsi, le 6ème arrondissement est le plus onéreux mais extrêmement rentable ensuite avec un m² compris entre 4 070 et 7 000 euros. Dans le 3ème arrondissement, les possibilités sont nombreuses avec un prix moyen de 3 280 euros le m². Moins cher, mais très en vogue, la ville de Oullins, qui depuis l’arrivée du métro B, se positionne comme le 10ème arrondissement de Lyon. Avec des prix avoisinant les 2 210 euros le m², l’immobilier y est encore accessible.


Pour ceux qui préfèrent le neuf, des secteurs sont à privilégier sur le marché immobilier à Lyon. Ainsi, la Confluence (2ème) et Gerland (7ème) ont-ils le vent en poupe.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers