Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 2 juin !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

1 immeuble, 1 œuvre, l’immobilier neuf démocratise l’art

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Et si l’art s’ouvrait au plus grand nombre ? S’il n’était pas cantonné derrière les murs des musées ? C’est l’idée, l’envie, la passion même du courant muraliste qui a animé le début du 20ème siècle, très largement porté par Diego Rivera. Un art naïf accessible à tous a alors pris naissance sur les murs des lieux publics à l’image du Palais national de Mexico. Colorant les rues et ruelles durement impactées par la révolution. Un courant qui a laissé des traces et qui fait encore parler de lui après des décennies. Il est aujourd’hui des actions qui pourraient lui être (in)directement rapprochées. Par exemple ? La charte 1 immeuble, 1 œuvre mise en place en 2015. Avec elle, l’immobilier neuf entend populariser l’art et lui donner une place majeure auprès des habitants du secteur privé. Zoom.

Qu’est-ce que la charte 1 immeuble, 1 œuvre qui anime l’immobilier neuf ?

Le 16 décembre 2015, 13 membres fondateurs de la charte 1 immeuble, 1 œuvre ont adhéré au concept. C’est au ministère de la Culture qu’ils ont affirmé leur volonté de mettre l’art au plus près des Français. Quelques années plus tard, ils ont été rejoints par d’autres membres, des entreprises qui souhaitent allier créations artistiques et immobilier neuf. Cette démarche s’inscrit pleinement dans la politique ministérielle de soutien à la création artistique et de diffusion des arts plastiques pour un public large, initié ou non. Une vraie démarche de responsabilité sociétale menée dans le strict respect des bonnes pratiques des professionnels de l’art.

En signant la charte 1 immeuble, 1 œuvre, l’engagement est pris de solliciter un artiste vivant pour lui commander une nouvelle œuvre ou pour lui acheter une œuvre déjà créée. Cette réalisation appartient obligatoirement au champ des arts visuels. Les coûts de réalisation, d’installation sans oublier la rémunération de l’artiste sont assumés par le commanditaire de l’œuvre.

Les dates clés de la charte 1 immeuble, 1 œuvre

La date du 16 décembre 2015 est celle qui a vu le projet se concrétiser. Depuis, des événements majeurs sont venus (re)définir les contours de la charte 1 immeuble, 1 œuvre.

En 2019, l’association « le Club 1 immeuble, 1 œuvre » a vu le jour sous l’impulsion des signataires de la charte. L’objectif ? Une plus grande valorisation de cette dernière, de son fonctionnement et une mise en avant des œuvres réalisées et à réaliser par le biais d’actions de communication bien menées.

En novembre 2020, trois réalisations remarquables ont obtenu le prix 1 immeuble, 1 œuvre décerné par le comité artistique. Elles ont été choisies parmi les 171 œuvres installées dans l’hexagone en 2019 et en 2020.

En 2022, 73 professionnels de l’immobilier ont adhéré à la charte. Parmi eux, des sociétés foncières, des promoteurs et des bailleurs sociaux principalement. Au total, plus de 400 œuvres ont été installées sur le territoire français.

Comment fonctionne la charte 1 immeuble, 1 œuvre impliquée dans l’immobilier neuf ?

Les sociétés signataires de la charte et/ou celles qui souhaitent y adhérer sont accompagnées par le ministère de la Culture en lien direct avec la FPI France ou Fédération des promoteurs immobiliers. Il est également possible de s’appuyer sur d’autres acteurs hors immobilier, à savoir les galeries d’art, les centres d’art, les Frac et les représentants d’artistes.

Pour rejoindre le programme, plusieurs étapes : Étape n°1 : la signature de la charte avec le ministère de la Culture. Pour cela, rendez-vous sur le site du ministère « Mode d’emploi Promoteurs » pour télécharger la charte et la renvoyer signée à 1immeuble1oeuvre@culture.gouv.fr. Les futurs signataires peuvent également consulter différents documents en ligne tels qu’un guide pratique, le cahier des charges pour la commande d’une œuvre… Enfin, des conseils sont apportés par le ministère de la Culture si besoin.

Étape n°2 : rejoindre le « Club 1 immeuble, 1 œuvre », association indépendante à l’adhésion payante et facultative. Avec elle, un service 100% personnalisé d’accompagnement des signataires pour bénéficier de conseils dans la mise en œuvre des projets artistiques.

Étape n°3 : l’émergence des premières œuvres. Les signataires passent ensuite à la phase pratique, la définition de leurs projets d’insertion d’œuvres artistiques dans leurs programmes immobiliers neufs en France. L’aide du Club est alors précieuse pour identifier les artistes potentiels, pour s’engager dans la valorisation de la démarche artistique au fil de la commercialisation, pour mettre en place des événements autour du projet, obtention de la cession des droits de reproduction et de représentation pour les différentes œuvres.

La concrétisation des projets dans le cadre de la charte 1 immeuble, 1 œuvre est pensée pour être simple, facilitant l’émergence de créations artistiques sur tout le territoire.

Quelques exemples d’œuvres qui ont émergé simultanément aux programmes immobiliers neufs en France

Au détour de vos promenades et selon votre lieu de résidence, vous pourrez découvrir quelques-unes de ces œuvres d’art remarquables, orchestrées au cœur de la charte 1 immeuble, 1 œuvre.

Pour Emerige, Françoise Pétrovitch a réalisé en 2019 « Elle » à Montreuil. Dans un passage semi-couvert, une fresque de 15 mètres de long rythmée par des jeunes filles qui créent une partition musicale étonnante, à l’unisson avec la sobriété de l’architecte Thibaud Babled et de sa trame de poteaux insérée dans le programme immobilier neuf de Montreuil.

Pour Ogic, Visual System a réalisé en 2017 « Beyond the Wall » à Paris 12ème. Dispositifs lumineux et sonores ont pris vie sous les envies du collectif Visual System dans le hall d’entrée du programme immobilier neuf de Paris 12. Chaque jour l’on peut admirer un mur en bois de 10 mètres de long ponctué de 110 animations lumineuses orchestrées par un programme informatique.

Pour Bouygues Bâtiment France Europe et Linkcity, Zdey a réalisé en 2018 « Liesse vagabonde d’un monde riant » à Villejuif. Ascenseurs, plafonds et couloirs ont été le terrain de jeu de cinq artistes. L’objectif ? Inviter le street art en intérieur dans le programme immobilier neuf de Villejuif sur fond de couleurs vives, de figures géométriques striées et d’anamorphose.

Pour Eiffage Immobilier, Sunra a réalisé en 2020 « On ne voit bien qu’avec le cœur » à Saint-Jean-de-Védas. L’artiste s’appuie selon ses mots sur « la symbolique du cœur, universelle, naïve et poétique ». L’enfant géant prend place sur la façade, motif qui fait écho à l’école située à deux pas du programme immobilier neuf de Saint-Jean-de-Védas.

Chaque année, davantage d’œuvres sont commandées, créées et installées sous l’égide des signataires de la charte 1 immeuble, 1 œuvre. En aviez-vous entendu parler ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
831 avis clients