Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 2 juin !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Immobilier et nouvelles technologies : les tendances à décrypter

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Début novembre, l’année 2021 touche presque à sa fin. Avec elle, de nombreuses évolutions du côté de l’immobilier, impulsées par la crise sanitaire mais pas seulement. En tête de liste : la digitalisation d’un très grand nombre de services. Mais ce n’est pas tout, loin de là. Immobilier et nouvelles technologies sont étroitement liés depuis quelques années, une tendance qui s’accélère considérablement ces derniers mois. Blockchain et immobilier, intelligence artificielle et immobilier, détour du côté de la Proptech, on vous dit tout sur l’année écoulée et sur les tendances prometteuses à surveiller.

L’immobilier passe à l’heure de la digitalisation, crise sanitaire oblige

L’un des plus grands enseignements de la crise de la Covid-19 pour l’immobilier est sous doute l’obligatoire passage à la digitalisation, à la dématérialisation des services proposés dans toute la sphère. Internes, externes, outils de travail, supports de communication, communication avec les prospects, les clients, suivi, accompagnement personnalisé… c’est tout un secteur qui s’est réinventé, qui a dû se rendre disponible à distance pour pouvoir assurer la continuité de l’activité. Nécessité dans un premier temps, grande avancée finalement, alors que toutes les portes sont désormais ouvertes, la digitalisation est cette fois bien ancrée même si elle peut encore s’améliorer dans les process et applications.


Les acteurs de l’immobilier qui n’avaient pas encore franchi le pas avant le premier confinement sont donc très nombreux à l’avoir fait entre les deux confinements ou au cours du second. Parmi les pistes d’amélioration à étudier ces prochains temps, les supports de travail dématérialisés. Ils représentent un vrai gain de temps, d’énergie, d’efficacité… pour les professionnels de l’immobilier. Des logiciels accessibles sur les smartphones, des documents physiques inexistants ou presque, des rencontres optimisées pour ne faire perdre de temps ni au professionnel ni au client… Sans oublier des supports de communication papier très largement complétés (ou remplacés) par des emailings, des écrits en ligne et sur les réseaux sociaux… Un bon point pour une communication efficace et une visibilité accrue mais également pour la planète : moins de papier généré à la clé.

Dématérialisation VS distanciel dans les process immobiliers

Nous avons souligné l’importance de mettre en place un accompagnement possiblement mené à distance pour faciliter le travail des professionnels et éviter aux (potentiels) clients de perdre du temps. Nombreux sont aujourd’hui celles et ceux qui sont prêts à passer au-delà du rendez-vous physique mais pas sans être pris en charge pour autant. La dématérialisation permet en effet de signer des contrats à distance, de mener les étapes du financement via la signature électronique… mais le distanciel lui prend une autre dimension.


L’immobilier est une profession qui est en grande partie régie par le contact humain, par le relationnel. Avoir des procédés à distance efficaces appelle donc de recréer cette expérience humaine sans entrevue physique. Les acteurs de l’immobilier doivent être en mesure de véhiculer les mêmes impressions à leur client, que le rendez-vous se déroule au bureau ou en visio. Cette expérience virtuelle est aujourd’hui plébiscitée par un grand nombre de clients qui souhaitent limiter les déplacements, gagner du temps, qui sont frileux, crise sanitaire oblige. Il y a une vraie idée de confort derrière la possibilité de ne pas (ou moins) se déplacer. Pour les professionnels, ce nouveau mode de fonctionnement appelle des adaptations majeures tant dans les outils que dans les attitudes. Ils peuvent alors proposer de prendre rendez-vous en ligne, d’assurer l’entrevue en visio ou au bureau (le mieux est évidemment de laisser le choix), de mettre en place des outils de visite virtuelle pour accompagner le client dans la découverte des biens par exemple et de décliner ensuite des solutions de signature à distance et sans impression papier.


Ce distanciel s’applique aux commercialisateurs mais également aux administrateurs de biens. Ainsi, on assiste à l’émergence des Assemblées Générales à distance dans les copropriétés mais aussi à la possibilité donnée de signaler puis suivre un incident depuis un smartphone.
En conclusion, distanciel et dématérialisation sont complémentaires et indissociables pour mener à bien les différentes activités immobilières.

Le déploiement massif du télétravail impacte le secteur immobilier

Depuis l’an passé, le télétravail est devenu presque banal. Un jour, deux jours, trois jours, toujours… les salariés du domaine de l’immobilier mais aussi de tous les secteurs d’activité ont besoin d’un espace pour télétravailler, un digital workplace intégré à leur lieu de vie ou à deux pas. L’espace de travail numérique est donc une grande tendance pour cette année et celles à venir. Plus encore, chacun apprend à utiliser de nouvelles méthodes de travail en grande partie basées sur le numérique.


Pour l’immobilier, cela nécessite quelques évolutions et notamment au sein des constructions. En effet, installer un espace professionnel au sein des domiciles est une possibilité de plus en plus recherchée. Se cache derrière cette nécessité une autre problématique, celle de la connectivité. Déjà très présente pour les particuliers, elle est aujourd’hui indispensable : avoir une connexion internet optimale n’est pas négociable. Concrètement, ces nouvelles tendances passent par la création de logements neufs modulables, capables de suivre les besoins de leurs occupants, de moduler un espace bureau si nécessaire et/ou de programmes immobiliers neufs intégrant des espaces partagés à l’image des espaces de coworking, des lieux dans lesquels les résidents peuvent télétravailler confortablement sans franchir les portes de leur copropriété.


Autre domaine de l’immobilier impacté, l’immobilier d’entreprise. De plus en plus de services sont développés au sein des bâtiments de bureaux, grâce à des objets connectés par exemple, des objets capables de collecter les informations générées par les immeubles et qui sont ensuite utilisées pour gérer l’occupation des salles et bureaux, pour veiller au maintien des normes sanitaires… le tout entraînant une digitalisation des bâtiments, une transformation et une évolution majeures de l’immobilier de bureaux.

Blockchain et immobilier : une tendance qui suscite toutes les attentions

Faut-il encore présenter la blockchain ? Dans le doute, sachez qu’il s’agit d’une technologie considérée comme l’une des plus grandes (r)évolutions de ces dernières et prochaines années pour l’immobilier mais aussi pour un incroyable nombre de domaines différents. Les cryptomonnaies par exemple reposent entièrement sur cette technologie « à la chaîne » . Devant l’ampleur de son potentiel, les améliorations sont constantes et cette innovation ne cesse de se déployer, de se démocratiser et de s’améliorer.


Pour faire simple, la blockchain permet de transmettre les données et les informations de manière entièrement sécurisée. Derrière ces informations se cachent des signatures, des documents, des transactions financières, des données sensibles… Appliquée à l’immobilier, cette technologie autorise donc à mener des transactions de manière digitalisée mais surtout sécurisée de A à Z. On comprend donc rapidement son intérêt lorsque l’on sait que transmettre des documents et sécuriser les données comptent parmi les enjeux majeurs de l’immobilier au sens très large.


Imaginez, lors des étapes de l’achat immobilier, le nombre de données à collecter et à véhiculer. Documents informatifs, documents à valeur légale, titres de propriétés, informations bancaires, données relatives à l’identité des particuliers et/ou des professionnels… la liste est longue. La blockchain permet ainsi de les faire transiter en toute sécurité. Bémol cependant, une législation encore frileuse qui doit s’adapter à ce nouveau mode de fonctionnement. Les solutions de blockchain pourront ainsi être complètement déployées lorsque la législation leur sera entièrement favorable.

La réalité virtuelle au service de l’immobilier

Elle fait parler d’elle depuis longtemps, mais elle a cette fois pleinement trouvé sa place au sein du secteur de l’immobilier. La réalité virtuelle est une nouvelle technologie qui va de plus en plus loin dans l’industrie de l’immobilier. Très simplement, elle permet aux futurs propriétaires de découvrir leur bien, construit ou non, au travers de lunettes 3D. Une impression réaliste qui ouvre de nombreuses possibilités, évite de se déplacer, conscientise les volumes… Cette tendance est un vrai atout pour les acteurs de l’immobilier neuf pour convaincre et persuader les particuliers. Acheter un logement en VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) n’est pas toujours évident. En se projetant même virtuellement, la perception change positivement.

L’intelligence artificielle bouscule le domaine immobilier

Sans détour, l’intelligence artificielle, l’IA, est un important levier d’optimisation et d’automatisation qui se met au service des professionnels de l’immobilier. La tendance n’est pas nouvelle à proprement parler mais elle n’a de cesse de se développer pour faciliter les tâches récurrentes des acteurs du secteur et accroître la visibilité digitale.


L’intelligence artificielle fait la Une depuis plusieurs années. Nous avons assisté à l’émergence d’infinies déclinaisons, à l’image du deep learning, du machine learning… Un brin futuriste dans un premier temps, cette nouvelle technologie est désormais intégrée dans un très grand nombre de processus et d’outils, représentant finalement une innovation immobilière à part entière.


Avec l’IA, les professionnels de l’immobilier ont la possibilité d’automatiser leurs tâches en se libérant de celles qui sont récurrentes et qui ont peu ou pas de valeur ajoutée, d’optimiser leur processus et leur visibilité digitale et de connaître leur marché à la perfection grâce à la centralisation des données, à leur analyse et à leur exploitation.


Autant de tendances de l’immobilier, d’évolutions envisagées qui sont à surveiller ces prochains temps. Connues ou inconnues ? Quelles sont celles que vous connaissiez déjà ? Avez-vous eu l’occasion d’en expérimenter certaines en qualité de professionnel de l’immobilier ou de particulier acheteur/ vendeur ?


Pas encore ? Les experts Médicis Immobilier Neuf vous épaulent dans votre projet d’achat. Contactez-les pour découvrir l’accompagnement proposé, digital ou non !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
834 avis clients