Menu

Immobilier neuf : quand le logement connecté révolutionne le secteur

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Logement connecté et domotique font aujourd’hui partie du quotidien de l’immobilier neuf. Depuis quelques années, la connectivité n’en finit pas de révolutionner le secteur. Elle est partout, dans les logements individuels comme dans les logements collectifs. Pour répondre aux besoins de confort, de sécurité, d’économies d’énergie ou encore de simples agréments, l’immobilier neuf se met à la page et systématise bien souvent certaines installations technologiques. Entre maintenance et analyse prédictives, Building Operating System, consommation centralisée et équipements ouverts et interopérables, le logement connecté s’est développé et un brin complexifié pour servir les particuliers, les professionnels sans oublier la planète et la praticité. État des lieux de la domotique, des avancées, des termes un peu compliqués que l’on rapproche très souvent du logement connecté pour tout savoir, tout comprendre et pouvoir faire des choix éclairés pour votre habitation.

Qu’est-ce que la maintenance et l’analyse prédictives appliquées au logement connecté ?

Derrière ce terme se cache une technologie bien utile. La maintenance prédictive amène la possibilité de prévenir les pannes et les possibles anomalies d’un équipement donné. Comment ? Grâce aux informations transmises sur son état. Alors qu’il arrivait fréquemment qu’un ascenseur reste en panne des semaines durant dans un immeuble, le professionnel en charge de ce dernier peut désormais consulter en temps réel son état de fonctionnement et être alerté immédiatement en cas de problème. Il peut ainsi agir et se déplacer quasiment en temps réel pour apporter une solution rapide aux usagers. L’analyse prédictive peut également être appliquée à la chaufferie ou à un système de VMC collectif pour assurer la maintenance au moment opportun, sans même avoir à fixer le rendez-vous au préalable (et souvent en retard). Un vrai confort, pour les habitants des copropriétés notamment.

Qu’est-ce que la consommation centralisée appliquée au logement connecté ?

Deuxième terme de notre lexique, la consommation centralisée. Son évocation nous donne déjà une brève idée de sa signification. Ainsi, un habitant qui évolue au sein d’un programme immobilier neuf ou non, propriétaire comme locataire, un gestionnaire ou encore un syndic peut suivre les consommations globales de l’ensemble relativement au chauffage, à l’eau ou encore à l’électricité. Les données peuvent être analysées en prenant comme référentiel l’intégralité de l’ensemble, plusieurs logements (en fonction de leur typologie par exemple) ou un logement ciblé, et ce en quelques clics seulement.

Qu’est-ce que les équipements ouverts et interopérables appliqués au logement connecté ?

L’avantage des équipements ouverts et interopérables est leur très grande adaptabilité. Il s’agit en effet d’équipements et de systèmes qui ont la capacité de fonctionner avec d’autres produits, avec d’autres systèmes, qu’ils soient déjà existants ou programmés dans le futur. Autre atout, ils n’appellent aucune restriction quant aux accès ou à leur mise en œuvre.

La smart home, le logement connecté de demain

La smart home, la maison intelligente, l’habitant intelligent, le logement intelligent… tous désignent une habitation équipée d’objets connectés et faisant appel à l’intelligence artificielle.

Qu’est-ce que le Building Operation System ou BOS appliqué au logement connecté ?

Voilà certainement l’un des termes les plus méconnus du grand public. Le BOS ou Building Operation System fait référence à un logiciel qui développe, déploie et utilise tous les équipements mais aussi les systèmes et les applications digitales d’un même ensemble immobilier permettant ensuite d’analyser les données collectées par ces derniers, des données répertoriées par le biais de services et de fonctions multiples notamment.

Quels sont les besoins et nécessités palliés par le logement connecté et les technologies inhérentes ?

Les nouvelles technologies intégrées dans les logements aujourd’hui servent principalement les demandes des usagers. Si ces souhaits sont multiples, deux sont plus particulièrement mis en avant à savoir la nécessité et l’envie d’évoluer dans un bien immobilier (neuf très souvent) qui consomme le moins d’énergie possible et qui sait assurer la gestion énergétique intelligemment. La seconde volonté est de prendre possession d’un intérieur confortable dans lequel les occupants se sentent bien. Les nouvelles technologies ne sont pas un dessein mais un moyen d’atteindre ces objectifs de vie.

Quelle est la place de la connectivité dans les logements aujourd’hui ?

Les nouvelles technologies sont actuellement un argument clé pour servir l’intérêt des particuliers. Plus largement, les attentions sont concentrées sur le fonctionnement de la domotique dans le logement connecté via des moyens simples à mettre en œuvre. On pense notamment aux applications mobiles capables d’amener une interface simple et intuitive pour gérer les équipements. Avec une interface de gestion centralisée, l’occupant peut lui-même décider des équipements qu’il va ajouter dans son logement, de l’outil de gestion des énergies à la caméra connectée en passant par un système général de fermeture des volets ou des détecteurs de présence. Une bonne interface permet de multiplier à loisir les dispositifs sans se trouver pris au dépourvu.


Demain, les préoccupations du logement connecté sont certainement amenées à évoluer dans le bon sens, à savoir celles de l’environnement. Il y a fort à parier que les programmes immobiliers neufs de demain seront tous pourvus de nouvelles technologies capables d’améliorer et d’optimiser les performances énergétiques des logements connectés. Concernant la domotique pure (fermeture-ouverture des volets ou allumage-extinction des lumières par exemple), elle devrait rester réservée à ceux qui en font la demande, une option en somme car elle ne relève pas d’une nécessité, contrairement à l’incontournable, à l’indispensable réduction des consommations énergétiques.

La construction connectée gagne du terrain

Face aux enjeux et aux demandes, l’immobilier neuf souhaite apporter des réponses efficaces. La construction connectée est ainsi plus que jamais d’actualité. Le secteur a donc pour obligation de faire évoluer ses infrastructures pour les adapter à la nécessaire connectivité.


Nombreux sont aujourd’hui les promoteurs qui passent à l’heure de la transformation digitale, déclinant des logements connectés et intelligents couplant ainsi les avantages de l’immobilier neuf et ceux des nouvelles technologies appliquées à la construction. Dans cette course à l’innovation, la rénovation est encore à la traîne. C’est pourquoi les particuliers sont de plus en plus friands de l’immobilier neuf et de ses atouts, pour vivre comme pour investir.


Le principal frein observé à ce déploiement massif de la connectivité reste le défaut d’interopérabilité des systèmes. Sa levée réside principalement dans le développement de protocoles communs. Mais cette mise en commun demandera très certainement quelques années avant d’être complètement opérationnelle. Si les avancées de la construction et de l’immobilier neuf sont majeures en matière de logement connecté, les outils qui se développent vont permettre d’aller plus loin, beaucoup plus loin dans les années à venir. À suivre…


La domotique est-elle un critère dans le choix de votre habitation ? Quels sont pour vous les avantages du logement neuf connecté ? Pour découvrir les programmes immobiliers neufs dernière génération, contactez votre expert Médicis Immobilier Neuf dès aujourd’hui.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
439 avis clients