Rédiger une annonce immobilière sans se tromper sur le nombre de pièces

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour mettre son logement en vente ou en location, savoir compter le nombre de pièces est indispensable. Si l’on pourrait croire la tâche aisée, elle est plus compliquée qu’elle n’en a l’air. Découvrez comment bien rédiger votre annonce immobilière.

Les pièces qui ne comptent pas


Dans le décompte de vos pièces, certaines sont à oublier :


• Les pièces d’eau
• L’entrée
• Le couloir
• La cuisine
• Le palier
• Les sanitaires
• Le dressing
• Les dégagements
• La cave
• Les sous-sols non aménagés


Vous avez peut-être l’impression que votre cuisine ou que votre salle de bains sont des pièces à part entière (et elles le sont au quotidien), mais lors de la rédaction de votre annonce immobilière, elle ne compte pas. En résumé, vous avez le droit de comptabiliser : le salon, la salle à manger et les chambres. Un T5 sera par exemple composé de quatre chambres, d’un séjour, d’une grande entrée, d’une cuisine, de deux salles de bains… et si vous lui ajoutez un dressing, une salle d’eau et un sanitaire, il restera toujours un T5 !

Une histoire de superficie


Le cas des pièces de moins de 9m² doit également être étudié. Pour faire simple, en dessous de cette superficie, la pièce ne compte pas. Il est toutefois possible de la mentionner dans l’annonce immobilière pour indiquer son existence, voire augmenter le montant du bien. Un bureau de 8m² sera très souvent apprécié des acheteurs.

Les cas particuliers à connaître


Il existe d’autres cas spéciaux. On pense notamment à une loggia, une véranda ou une cuisine américaine qui ne sont pas considérées comme des pièces à part entière. Leur superficie peut être mentionnée en l’ajoutant à la pièce à laquelle elle est rattachée.

Et les mezzanines ?


Une mezzanine est considérée comme une pièce indépendant si sa hauteur sous-plafond est supérieure à 1,80 mètre.


Bon à savoir : une pièce sans fenêtre ou en enfilade est une pièce à part entière. Il est toutefois conseillé de mentionner cette spécificité dans l’annonce immobilière pour plus de transparence.

Une obligation d’indiquer le nombre de pièces principales


Lors d’une vente, on le sait, faire apparaître le nombre de pièces dans l’annonce immobilière est obligatoire. Dans le cas d’une location, le principe est le même. Le bail doit également en faire état selon les principes de la loi Alur.

Cas pratique


Une annonce immobilière mentionne parfois un 3P ou un T3. Sachez qu’il n’y a aucune différence entre ces deux appellations. Le logement comptera dans les deux cas, trois pièces principales. Seule exception, un T1 n’est pas un studio contrairement à ce que l’on pourrait penser. Dans le T1, la cuisine est séparée d’une chambre ou de la pièce à vivre.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers