Économie collaborative et habitat : le lien social au cœur des enjeux

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Au fil des ans, un nombre impressionnant de secteurs ont opéré de grands changements épaulés et appuyés par l’économie collaborative dont on parle tant. Sans demi-mesure, l’on peut même évoquer une véritable révolution pour les secteurs du transport, de la restauration, de l’énergie, du commerce ou encore du tourisme. Une liste non-exhaustive qui est progressivement complétée par le logement et plus largement par la Smart City. La ville intelligente et ses résidences s’emparent elles-aussi de l’économie collaborative, dignement représentée par l’habitat collectif. Cette économie d’un autre genre est pour partie rendue possible grâce aux nouvelles technologies, outils numériques qui in fine favorisent le lien social. On assiste aujourd’hui à un renouveau communautaire dans la Smart City et ailleurs, impulsé par les moyens digitaux. Zoom et explications.

Qu'est-ce que l'économie collaborative ?

Si l'on entend beaucoup parler de l'économie collaborative, connaissez-vous ses fondements ? Pour faire simple, ce type d'économie repose sur le partage et sur l'échange entre particuliers. Un modèle propulsé par les plateformes d'économie numérique depuis quelques années pour faciliter la mise en relation.


Ainsi, échanger un logement contre des services, prêter une place de parking en échange d’une prestation de bricolage, donner un cours de mathématiques en échange d’un repas relèvent de l’économie collaborative. Il peut y avoir derrière ce type d’économie une idée de don, de troc ou de volontariat si l’échange n’inclut pas de valeur monétaire ou de vente, de prestation de service ou de location si, au contraire, la valeur monétaire entre en jeu.
L’économie collaborative va aujourd’hui beaucoup plus loin. La preuve.

L'économie collaborative en réponse à quels besoins ?

Sans détour, il est évident que l'économie collaborative opère de grandes transformations dans de nombreux domaines et par répercussion sur nos modes de vie. Et pour cause, elle apporte une réponse claire et efficace à trois de nos besoins, des besoins collectifs constatés au sein de toutes les sociétés ou presque.


Le premier besoin auquel pallie l'économie collaborative est celui du bien-être, de la progression constante de ce dernier et notamment pour les citoyens de la Smart City. L'on considère en effet que le bien-être individuel est par extension un enjeu collectif. Il est donc nécessaire dans cette quête de maximiser l'accès aux services et même de l'augmenter. Prenons un exemple très simple : il y a encore quelques années, profiter des services d'un chauffeur privé pour aller d'un point A à un point B était un luxe inaccessible à beaucoup de citadins. Aujourd'hui, rien de plus facile grâce à Uber. Un fonctionnement similaire à celui d'Airbnb, plateforme qui permet d'accéder à une multitude de biens mis en location à tout moment. Que l'on soit pour ou contre ces services, il est évident qu'ils amènent plus de facilité et plus de bien-être à bon nombre de citoyens, si ce n'est régulièrement au moins fréquemment.


L'économie collaborative apporte dans un second temps une réponse à la rationalisation des coûts. Ce type de fonctionnement réduit les coûts nécessaires à la production en mutualisant les ressources. Grâce à l'économie collaborative, les citoyens de la Smart City achètent mieux et vendent mieux.


Enfin, troisième impact majeur de l'économie collaborative, elle œuvre à la réduction de l'impact environnemental, grâce à la précitée mutualisation des ressources notamment. Ce type d'économie se met en quête d'un modèle de croissance à la fois pérenne, fiable, stable et vertueux. L'économie de demain doit impérativement permettre de réduire son empreinte écologique.
Si l'économie collaborative a longtemps été pensée comme un idéal enviable, le temps passant rend ce modèle plus que nécessaire, dans la ville intelligente plus encore.

Comment le logement se revendique de l'économie collaborative ?

Voici quelques termes liés à l'immobilier et au logement qui vous parleront certainement. Si l'on vous dit coworking ou coliving, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit ? Aux côtés de ces concepts propres au logement, l'on peut ajouter crowdfunding ou encore AMAP. Autant de concepts qui se sont développés ces dernières années de manière très spontanée et qui sont en étroite relation avec l'économie collaborative. Derrière ces néologismes se cachent pourtant un modèle collaboratif qui remonte à des dizaines d’années. Prenez par exemple le logement collectif avec ses parties communes, son syndic de copropriété, son gardien pour plusieurs résidents, nous sommes évidemment dans l'économie collaborative : plus de bien-être, réduction des coûts pour chacun et mutualisation pour moins de besoins et d'impact sur l'environnement. Dans les copropriétés et notamment dans les programmes immobiliers neufs en France, l'économie collaborative prend de plus en plus de place.
Il n'est pas rare qu'un ensemble immobilier abrite les traditionnels locaux à vélos et à poussettes, un ascenseur, des espaces verts mais bien plus encore. Dans cette idée de collaboration, les habitants peuvent en effet profiter de terrasses communes, de potagers partagés, d'un local de bricolage, d'une chambre d'hôtes, d'une conciergerie connectée… le tout dans une entité contenue et compacte, plus économique et moins énergivore que l'addition de maisons individuelles avec chacune leurs services.
À la clé, plus de confort, moins d'argent dépensé et une empreinte environnementale et énergétique drastiquement réduite. D'hier à aujourd'hui, le logement neuf répond aux impératifs de l'économie collaborative.

Vers une envie de partage dans les résidences de la Smart City

Si la copropriété peut se revendiquer représentante de l'économie collaborative depuis des années, il faut quand même souligner que les résidents ne sont pas toujours de cet avis. Les appartements sont davantage perçus comme une somme d'individualités souvent subies, faute de réelle création de communauté. Mais les lignes bougent rapidement, plus encore avec cette crise sanitaire qui n'en finit pas d'isoler. Les habitants de la Smart City ont besoin de s'inclure dans un tout, de partager avec leurs voisins, ces inconnus qu'ils croisent au quotidien. Les services partagés développés dans les programmes immobiliers neufs en France en sont le parfait exemple, un reflet criant de cette vague collaborative qui déferle positivement sur l'habitat collectif : le lien social s'invite au cœur de la résidence et plus largement de la ville intelligente.


Le coliving est la parfaite traduction de ce renouveau. Les résidences sont ainsi divisées en espaces privatifs et en espaces communs et conviviaux qui attirent les jeunes et les moins jeunes en quête de partage. Ici, l'on ajoute aux plus traditionnelles terrasses partagées, des salles de jeux, des espaces de coworking, des salons de télévision/cinéma, des salles de sports… Une tendance toute droit venue du Canada et des États-Unis qui affectionnent particulièrement ce type d'habitat collectif.

Les outils numériques s'invitent dans l'habitat collaboratif

Remettre le lien social au sein de l'habitat collaboratif est l'un des défis majeurs des acteurs de l'immobilier. Ils se reposent ainsi sur les espaces précités mais également sur les outils numériques pour mener à bien leur dessein. On assiste depuis quelques temps à la multiplication des outils digitaux dédiés à l'entité copropriété et notamment des applications collaboratives pensées pour faciliter le quotidien des habitants et pour favoriser les échanges entre voisins voire entre habitants d'un même quartier.


Un marché du numérique en plein boom comme en témoignent les sociétés Nextdoor ou Ensembl' proposant des plateformes qui reposent sur l'entraide, les échanges, les loisirs, la mutualisation… entre habitants d'un même immeuble. Les copropriétaires du 21ème siècle ayant toujours leur smartphone en main, ces outils sont prisés et permettent réellement de créer le lien social au sein des lieux de vie.


Vous souhaitez profiter des avantages de l'habitat collectif tout en évoluant au sein d'un logement confortable, optimisé et peu énergivore ? Les experts Médicis Immobilier Neuf vous accompagnent dans votre quête du bien idéal.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers