Toujours plus d'étages pour l'immobilier en France

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

On les voulait plus petits, plus intimistes et pourtant, voilà que les immeubles prennent de la hauteur. Pourquoi l'immobilier en France mise sur les étages ? En réponse à quels enjeux ? De Bordeaux à Strasbourg en passant par Toulouse, les métropoles régionales touchent le ciel.

Plus de gratte-ciel dans le paysage immobilier en France


Il y a encore quelques années, l'idée aurait semblé décalée : construire des gratte-ciel un peu partout en France. Et pourtant, les voici toujours plus nombreux dans nos villes de France. Chaque métropole régionale décide peu à peu de faire construire sa tour, son building (parfois plusieurs), qui devient même un symbole de l'immobilier local, dominant le paysage urbain.


Les tours sortent très souvent de terre à proximité du cœur de ville, dans des quartiers ultra-modernes et innovants. Certains bâtiments ne comptent plus les étages et vont jusqu'à culminer à 130 mètres de hauteur. Si ces projets ne sont pas du goût de tout le monde, si les détracteurs déposent régulièrement des recours pour tenter d'empêcher ce phénomène, les collectivités ne l'entendent pas de cette oreille, elles réussissent (presque) à chaque fois à faire valider le programme immobilier neuf.

Les tours de l'immobilier neuf en France comme des totems


Nous l'expliquions brièvement, les villes envisagent leurs tours comme des totems, comme des symboles de leur territoire. Dans ces bâtiments hors normes, des bureaux, des logements, les commerces mais également des hôtels, des centres de loisirs, des lieux de culture et de divertissement… tout est possible. Exit la monotonie, les tours ne sont plus linéaires et faites de béton austère, les plus grands architectes rivalisent d'imagination pour concevoir et créer les symboles de cet immobilier moderne. Ainsi de Jean Nouvel à Sou Fujimoto en passant par Jean-Paul Viguier, tout se sont essayés à ce nouvel exercice architectural.

Les orientations de l'immobilier en France à étages


Pas d'austérité, de la modernité, de la diversité, la tour de demain est également soucieuse de l'environnement. Alors que les tours en bois fleurissent aux quatre coins de la France (et du monde), l'immobilier en France est également conscient de son impact environnemental. C'est pourquoi ces immeubles d'envergure font appel aux matériaux biosourcés comme un ciment révolutionnaire qui absorbe le CO2. L'immobilier de demain est également intelligent, capable de se réguler et de s'adapter dans un contexte ou le réchauffement climatique est une omniprésente préoccupation. Matériaux, équipements peu énergivores destinés à réduire la facture énergétique, terrasses végétalisées, large intégration de la nature et de la biodiversité… la tour de demain est innovante et verdoyante.

Un immobilier en France à étages en réponse à quels besoins ?


Mais pourquoi les collectivités ont totalement révolutionné leur façon de voir l'immobilier en France et de le penser ? Parce que le manque de foncier est criant. Les villes font face à une pénurie de logements mais les terrains font défaut pour construire. Quel meilleur moyen que de faire grimper les immeubles de quelques étages pour offrir davantage de logements ? La métropolisation s'intensifie obligeant les communes à trouver des solutions pour donner un toit à ses habitants. La verticalité est l'une des principales options, évitant en même temps l'étalement urbain. Les détracteurs ne l'entendent pas de cette oreille, convaincus que les erreurs de la sur-urbanisation du passé ressurgiront tôt ou tard… Il n'en reste pas moins, pour l'heure, que les tours sont adoptées en France entière.


Que pensez-vous de cette nouvelle manière de construire ? Solutions ou problèmes à l'horizon ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers