La transformation digitale au cœur de l'immobilier

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous avez récemment acheté ou loué un logement ? On vous vante les mérites de la transformation digitale et pourtant, vous n'avez pas échappé à la signature de nombreux documents papier. Vous avez paraphé, daté, signé… Rassurez-vous, la révolution digitale est en marche et impacte déjà considérablement le secteur immobilier.

Une transformation digitale précoce…


Le secteur de l'immobilier a été l'un des premiers à se digitaliser. Chaque acteur a créé son (ou ses) site(s) immobilier(s) dès 1996. Un professionnel sans vitrine internet n'a aujourd'hui aucune chance ou presque d'être visible. Au fil des années, les services proposés en ligne se sont multipliés, du comparateur de prix à la visite virtuelle sans oublier les favoris de recherches. Les internautes peuvent ainsi faire "leur marché immobilier" en ligne avant de contacter leur agent immobilier.


…qui s'accélère aujourd'hui


Mais la digitalisation des processus a quant à elle tardé à s'amorcer. Si la signature électronique peine encore à s'imposer, c'est avant tout parce qu'elle rencontre les réticences des professionnels mais aussi des particuliers. Les premiers ont quelques difficultés à révolutionner leurs méthodes de travail et les seconds à n'avoir aucune trace papier d'un projet aussi important que leur projet immobilier.


Pour autant, les professionnels de la gestion immobilière et des transactions commencent à comprendre l'intérêt de la transformation digitale profonde. En tête de ses atouts : le gain de temps et d'énergie pour des acteurs souvent surchargés de travail. À la clé une meilleure productivité et par répercussion une meilleure rentabilité. Autre avantage, se démarquer de la concurrence grâce à l'adoption de méthodes de travail novatrices. Les particuliers préfèrent aujourd'hui gagner en temps et en facilité. La signature électronique a d'ailleurs fait ses preuves selon une étude Forrester Research pour le compte de DocuSign. Pour chaque document, elle permet d'économiser 2,20h et 31€. Le délai de signature est lui aussi réduit de 13,5 jours. Considérable !


Enfin, si les particuliers ne juraient que par le papier pendant un temps, il s'avère que la numérisation des documents amène une plus grande sécurité dans l'archivage des données et dans la conservation des papiers officiels. Les documents ne s'abiment pas, ne se perdent pas et sont consultables à tout moment depuis n'importe quel endroit.

Un cadre légal qui encourage la transformation digitale


Depuis 2014 et la loi Alur (Accès au logement et urbanisme rénové), la transformation digitale est largement encouragée dans le secteur de l'immobilier. Le texte donne la possibilité aux professionnels (agents et administrateurs de biens) d'adopter le tout numérique pour certaines tâches comme la convocation à une assemblée générale, la mise en place d'un extranet de liaison pour assurer une communication plus fluide entre le syndic et les copropriétaires…


Puis la loi Elan est adoptée en 2018. Elle encourage à « mettre les transitions énergétiques et numériques au service de l’habitant et de nouvelles solidarités entre les territoires et les générations ». Comment ? En faisant appel au bail numérisé utilisant la signature numérique notamment.


Suite à ces deux temps forts pour la transformation digitale, les réticences des professionnels de l'immobilier s'éloignent à vitesse grand V. Ils sont aujourd'hui nombreux à opter pour le tout numérique dans le cadre des états des lieux, des diagnostics, des dossiers de candidature des locataires mais aussi pour la signature d'un contrat de réservation dans certains cas.


Pour votre achat immobilier, vous êtes plutôt document papier ou signature électronique ?

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers