Signify, le nouvel atout de la Smart City

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
L'éclairage simple ? C'est démodé ! La Smart City s'équipe d'un mât dernière génération avec capteurs et équipements intégrés. Son objectif ? Faire grandir la ville intelligente et proposer toujours plus de services aux habitants non sans espérer un retour chiffré. Signify, leader mondial de l'éclairage signe Bright Sites for Smart Cities.

Smart City, Signify veut « amener l’IoT dans le lighting »

 
L'ex-Philips Lighting désormais appelée Signify se dirige plus que jamais vers l'éclairage connecté mais aussi vers des solutions d'éclairages intelligents parfaitement adaptées aux besoins de la Smart City et aux collectivités.

Pour répondre à ces nouvelles nécessités, la firme propose une innovation qui fait déjà du bruit, le Bright Sites for Smart Cities. Ce mât connecté est évidemment capable d'éclairer les rues des villes mais il intègre également de nombreux capteurs et équipements. Parmi ceux-ci :
 
• Des capteurs de température
• Des capteurs de qualité de l'air
• Des capteurs de nuisances sonores
• Des caméras de vidéoprotection
• Des relais 4G, 5G et WiFi
• Des écrans d'affichage
• …
 
L'éclairage n'a plus rien d'un simple lampadaire avec Bright Sites for Smart Cities. 

Signify, une continuité adaptée à la Smart City

 
Depuis 2012 et la marque City Touch, l'éclairage connecté a le vent en poupe. Il s'agit là d'un atout majeur pour la Smart City qui peut adapter l'éclairage en fonction des besoins réels. A la clé, une consommation rationnalisée et des factures énergétiques diminuées. En 2016, nous avons assisté au lancement de l'IoT pour le lighting puis à celui de l'offre Interact en 2018. Ce dernier dispositif est une version plus aboutie qui inclut une plateforme cloud pour faciliter le traitement des données. 

Pourquoi Bright Sites for Smart Cities ?

 
Olivia Qiu, directrice de l’Innovation nous donne des éléments de réponse « L’idée, c’est de transformer un point de lumière en point de données, la lumière peut être augmentée vers un réseau de capteurs ». « Avec ce nouveau mat, nous pouvons aider les opérateurs télécoms à implémenter la 4G et la 5G sans défigurer le paysage », affirme à son tour Musa Unmehopa, directeur général de Smart Poles Ventures.
 
Alors que la Smart City souhaite plus que jamais implémenter la 5G sur son territoire, il s'agit là d'une solution de choix pour limiter le nombre de petites antennes nécessaires à ce déploiement. « En intégrant les antennes dans nos mâts, ils n’auront pas à négocier chaque point haut dans chaque ville » explique encore Musa Unmehopa. 

Des données précieuses pour l'économie de la Smart City

 
Ce mât dernière génération pourrait également rapporter de l'argent aux collectivités et leur permettre de réinvestir. « Avec les économies d’énergie sur l’éclairage, il devient possible de financer le reste des technologies. Par ailleurs, les équipements tel que l’écran pourront être source de revenus pour les villes qui les déploieront, tout comme les données anonymisées qui seront collectées par les divers capteurs » selon Musa Unmehopa.
 
Pour l'heure, ce nouvel équipement est implanté à Los Angeles, à Barcelone, à Madrid et à San José. Les Smart Cities françaises comme Paris et Toulouse l'ont également adopté pour une période de test.
 
Que pensez-vous de ces nouveaux équipements ? Pratiques et innovants ou intrusifs ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers