Smart City et trafic routier : une nécessaire vision globale

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Embouteillages VS fluidité du trafic routier : un enjeu de taille dans les villes à plus ou moins grande échelle. Le nombre de véhicules se multiplie alors que les infrastructures routières ne sont pas préparées à une telle affluence et font les frais de ce manque d’adaptabilité, tout comme les particuliers. Aujourd’hui, dans la Smart City, orchestrer le trafic routier est une préoccupation majeure et essentielle. Mais elle ne peut être pensée comme une particularité. Une vision globale est indispensable. 

Trafic routier dans la Smart City : des usages en pleine évolution


C’est un fait, la mortalité a diminué sur les routes ces dernières années. Les automobilistes sont aujourd’hui plus sensibilisés aux dangers mais ils sont surtout équipés de véhicules plus sûrs. Entre connexion et automatisation, les adjuvants sont nombreux, permettant de réduire les accidents mortels. Pour autant, les plus petits incidents sont en progression car les infrastructures ne sont pas (plus) adaptées. Et chaque incident crée davantage de ralentissements impactant le trafic routier dans sa totalité.

En effet, si les incidents surviennent sur les grands axes, les solutions connectées des automobilistes (GPS, applications…) leur permettent de trouver une autre alternative pour éviter les ralentissements, en empruntant les axes mineurs notamment. Alors, irrémédiablement, ces parcours secondaires se retrouvent eux aussi engorgés car ils ne sont pas adaptés à un volume important de trafic routier. Plus encore, ils ne sont pas équipés en cas d’incident ou d’accident pour que des solutions rapides soient trouvées. 

C’est ici qu’interviennent les composantes clés de la Smart City idéale


L’utilisation des données pour améliorer le trafic routier dans la Smart City


Dans la Smart City, dans la ville intelligente, les données ouvertes sont collectées pour être ensuite exploitées, analysées et retranscrites en des solutions concrètes. Dans le cas du trafic routier, cela passe par l’installation de capteurs et de systèmes. L’intégration massive de ces équipements permet ensuite d’anticiper mais également de trouver des solutions en temps réel pour les usagers et, ainsi, fluidifier le trafic routier. Concrètement, l’analyse des données permet :

• De déterminer un temps de trajet
• D’anticiper les conditions météorologiques et leurs impacts sur le trafic routier
• D’anticiper certains incidents et de les résoudre rapidement
• D’être en constante communication avec les automobilistes
• …

Mais aujourd’hui, malgré une importante collecte des données, ces dernières ne sont pas encore exploitées dans leur globalité. Un croisement et une analyse plus globale dans un système unique, permettrait de trouver des solutions adaptées et surtout, de posséder une vision omnisciente sur le trafic routier amenant à une anticipation des incidents.

Les coulisses du trafic routier


Vous le savez peut-être, le trafic routier est géré et analysé depuis des centres de gestion opérationnels. À l’heure actuelle encore, beaucoup d’actions sont réalisées manuellement et sont extrêmement chronophages. Mais avec l’émergence des grands principes et priorités de la Smart City, les nouvelles technologiques prennent une place croissante dans ces centres. Automatisation, analyse globale, retranscription par anticipation et solution immédiate sont progressivement amenées par ces dernières, laissant aux agents davantage de temps pour une réflexion poussée sur l’analyse du trafic routier. Un changement possible grâce à la mise en place d’un système unique permettant de ne plus se disperser.

Des exemples d’automatisation ? Une mise à jour automatique des panneaux routiers dynamiques, la compilation automatique des vidéos prises par les caméras de surveillance lors d’un embouteillage…

La mise en place de cartes dynamiques permet également aux agents de recouper les informations : ralentissement, conditions météorologiques, impacts sur le temps de trajet… pour apporter une solution immédiate et anticiper pour faire face aux prochaines situations similaires.

Progressivement, nous nous dirigeons vers un système unique qui permet à tous les acteurs de la route de communiquer. Ainsi, une plateforme ouverte favorise les contacts et le travail commun des centres de gestion du trafic routier mais également des agents de maintenance ou encore de la police et des secours. On imagine aisément les bénéfices d’une telle mise en relation globale pour les usagers et pour le trafic routier.

Des solutions sont aujourd’hui en cours de développement mais restent à améliorer. Elles doivent être dynamiques, ouvertes et adaptées en se reposant sur les nouvelles technologies. Si le développement est long et fastidieux, tout le monde y sera gagnant rapidement.

Utilisez-vous des solutions connectées dans votre voiture ? Application ou GPS ?
 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers