Il est désormais possible d’emprunter sur 35 ans

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En cette période de taux extrêmement bas, les banques proposent désormais d’étendre les durées de prêt à 35 ans. Un changement bien accueilli par les jeunes primo-accédants qui sont directement visés par ces changements.

Des durées d’emprunt rallongées

 

Suite aux réformes misent en place dans le neuf, les futurs acheteurs voient leurs avantages diminuer. Les changements attribués aux aides à l’accession et la hausse des prix de l’immobilier engendrent une chute du pouvoir d’achat chez les primo-accédants. En effet, même si les taux affichés par les banques restent relativements bas, l’objectif est de recentrer l’achat immobilier au coeur des préoccupations des potentiels acquéreurs. L’actuel marché étant relativement tendu, notamment pour les jeunes, certaines banques offrent désormais la possibilité d’emprunter sur 35 ans à des taux d’intérêts de 2,55 % (hors assurances). Le Crédit Foncier Communal d’Alsace et de Lorraine (CFCAL), filiale du Crédit Mutuel Arkéa sont les précurseurs de cette innovation destinée aux jeunes primo-accédants. D’autres grandes banques nationales tendent à se calquer sur ces nouveaux modèles qui proposent des durées de plus en plus longues. Un changement radical considérant le fait qu’il y a 4 ans, “seuls 15 % des prêts immobiliers s’échelonnaient sur plus de 25 ans. On en recense en février plus de 30 %”. Affirme Michel Mouillart, économiste.

Des nouveaux crédits adaptés aux primo-accédants


Le pouvoir d’achat des jeunes est au coeur des préoccupations des banques qui, grâce à ces nouveaux crédits prolongés “resolvabilisent les ménages modestes”. De plus, ces emprunts aux durées de 35 ans ne reviennent pas beaucoup plus chères et permettent à certains foyers d’accéder à la propriété. Néanmoins, les primo-accédants ne sont pas les seuls bénéficiaires de ce nouveau système. “Notre produit s’adresse d’abord aux emprunteurs jeunes évidemment, qui rêvent de devenir propriétaires de leur logement mais aussi à tous ceux qui disposent de biens et veulent investir de nouveau ainsi qu’aux actifs, propriétaires de leur logement principal et disposant de trop faibles revenus pour pouvoir emprunter à plus courte échéance », clarifie Emmanuelle François, directrice générale du CFCAL. Evidemment, il est préférable que l’âge de l’emprunteur ne soit pas trop avancé afin d’éviter un montant d’assurance exorbitant. D’après de récentes informations, les crédits accordés sur 35 ans représentent déjà plus de 15% du portefeuille de contrats au sein de la banque alsacienne.

Cette mesure prise par les banques pourrait permettre de relancer le marché de l’immobilier face à des prix au m2 en hausse. Une redynamisation du secteur qui, par la même occasion, ouvre l’accès à la propriété, aux jeunes disposant de revenus trop faibles pour obtenir le bien de leur rêve.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers