Bonne nouvelle : les APL ne baisseront pas en 2018

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le 1er octobre, les allocataires verront leurs APL baisser de 5 euros par mois. Ciblées depuis longtemps par les gouvernements successifs, les aides au logement sont souvent soumises à tergiversation : seront-elles encore rabotées l’an prochain ? Selon Julien Denormandie, il semblerait que non. En 2018, vous devriez profiter du même montant que celui versé dès le 1er octobre 2017.

Julien Denormandie évoque les APL au micro de Jean-Jacques Bourdin


La semaine dernière, Julien Denormandie, secrétaire d’État au ministère de la Cohésion des territoires, s’exprimait au micro de BFMTV-RMC, interrogé par Jean-Jacques Bourdin. Il déclinait ainsi les grands axes du plan pour le logement. Le gouvernement prévoit ainsi de « construire plus, mieux et moins cher ».


Lors de ce grand entretien, la question des APL a été posée : les aides au logement seront-elles encore diminuées en 2018 ? Et la réponse est non. Julien Denormandie a affirmé qu’il n’y aurait « aune baisse supplémentaire des aides personnalisées au logement (APL) en 2018 ».


Il a encore ajouté que « les APL que toucheront les allocataires au 1er octobre seront du même montant en 2018 ».

Les allocataires ne doivent pas être « lésés »


Julien Denormandie est même allé plus loin en affirmant que pour parvenir à cette économie d’un milliard d’euros, « Il n'y aura pas de perdants, aucun locataire ne perdra 1 euro de plus », malgré une « réforme en profondeur des APL ».


Les bailleurs sociaux ne devraient pas non plus subir les conséquences de cette réforme selon le secrétaire d’État. Au-delà de la baisse de 50 à 60 euros mensuels qui sont versés directement aux acteurs du logement social, aucun montant supplémentaire ne leur sera prélevé.


Julien Denormandie met également l’accent sur le fait que cette baisse précitée sera compensée par des financements intéressants accordés aux sociétés HLM.


Il n’est pas certain que ces annonces contente les acteurs sociaux…

Les autres thématiques du plan logement du gouvernement


D’autres mesures majeures ont également été évoquées aux côtés de l’épineux sujet des APL. Il s’agit notamment des abattements fiscaux pour les propriétaires de terrain à bâtir, de la reconduction du PTZ et de la loi Pinel dans des versions cadrées et centrées, ainsi que du « bail mobilité de 1 à 10 mois » pour permettre aux étudiants et aux personnes en formation professionnelle de se loger plus facilement sur de courtes durées. Concrètement, ces publics ne payeront pas de dépôt de garantie, mais les propriétaires bénéficieront d’une garantie par le biais d’Action Logement.


De grands projets donc, dont l’application est prévue très rapidement.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers