5 chiffres qui prouvent que le marché immobilier est en bonne santé

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les derniers éléments publiés dans la note de conjoncture immobilière des notaires de France l’affirment, le marché immobilier français se porte comme un charme. Absence de bulle immobilière (à surveiller tout de même), transactions en hausse, prix des appartements en augmentation, il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour le secteur !

907 000 ventes immobilières en 12 mois


C’est LE record absolu pour le marché immobilier. En mai 2017, 907 000 transactions immobilières ont été réalisées sur un an contre 824 000 en mai 2016. Si l’on opère un bref retour en arrière, on observait 837 000 ventes en mai 2006 et 834 000 en 2012. Incomparable donc avec le bon cru 2017.


Mais attention, si nous arrivons aujourd’hui à ce record, c’est avant tout parce que la production de logements est repartie à la hausse. Les nouveaux logements viennent augmenter chaque année le parc immobilier français de 1%.


Et bonne nouvelle, le nombre de transactions pourrait encore croître ces prochains mois en réponse aux taux de crédit très bas et à l’engouement des investisseurs pour le marché immobilier, neuf surtout.

+5,5% pour les prix des appartements à Paris

 

Sur un an, les prix des appartements dans la capitale ont augmenté de +5,5% contre +3,8% au niveau de la région Ile-de-France. La tendance nationale est identique avec +2,3% pour les maisons et +3,2% pour les appartements sur 12 mois (entre le premier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017).

Entre +5% et +15% pour les prix de l’immobilier en Province

 

Certaines villes de France recensent une forte hausse de leurs prix de l’immobilier. C’est d’ailleurs le cas pour une grande majorité. Ainsi, sur le marché immobilier de Strasbourg, Besançon, Lille, Marseille ou encore Nancy, les prix sont en hausse de +5 à +10%. Cette progression atteint même les +15% à Bordeaux.

Comme toujours, certaines villes ne suivent pas la tendance. C’est le cas de Dijon et ses -4%, de Brest et ses -7% et du Havre et ses -9%.

Quelques signaux d’alerte sur le marché immobilier ?

 

Avec cette progression de +15%, Bordeaux prend la deuxième place du classement des villes les plus chères de France. Nice trônait sur la seconde marche du podium depuis des années. Si cette envolée des prix est la traduction d’un engouement certain pour le marché immobilier, il faut en effet savoir lui reconnaître quelques faiblesses. « On constate en effet que les loyers n’augmentent pas. Le rapport locatif se déséquilibre tant pour l’investisseur que pour le potentiel acquéreur qui pourrait trouver plus rentable de rester locataire ou de se délocaliser », peut-on lire dans la note des notaires.

Les prix de l’immobilier à Paris atteignent des records

 

Au premier trimestre 2017, les prix de l’immobilier à Paris étaient de 8 450 euros le m² en moyenne pour un appartement ancien. Nous l’avons dit, la progression a donc atteint +5,5% sur une année seulement. Et cela ne devrait pas s’arrêter là. Certains professionnels affirment aujourd’hui que les prix de l’immobilier dans la capitale pourraient (ou auraient déjà) dépasser les 9 000 euros le m² très prochainement.

Affaire à suivre…

Source : challenges.fr

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers