JO 2024 : comment les Jeux olympiques vont impacter le marché immobilier francilien ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Cette fois, c’est certain, Paris accueillera les JO 2024. La CIO a validé une nouvelle attendue depuis plusieurs mois. L’heure est donc aux préparatifs. La capitale français a 7 ans pour faire de la ville un hôte digne de cet événement. Des transformations majeures sont donc à prévoir, impactant automatiquement l’immobilier en Ile-de-France. On fait le point.

Les travaux du Grand Paris s’accélèrent pour les JO 2024


Cela fait plusieurs mois que les abords du Stade de France sont en complète transformation, dans le cadre du Grand Paris Express. Avec l’arrivée des JO 2024, ces travaux vont devoir s’accélérer. En effet, il semble incontournable que le futur métro soit opérationnel pour le début de la compétition. La fin du chantier est d’ores et déjà prévue pour 2023, soit une année avant les Jeux olympiques.


Une enveloppe de 6 milliards d’euros est débloquée pour assumer les frais liés aux JO 2024. Mais ce budget sera-t-il suffisant ? Il est très rare que les villes s’en tiennent au montant fixé au départ. Les jeux de Barcelone par exemple, ont coûté quatre fois plus qu’estimé, ceux d’Athènes, dix fois plus et ceux de Pékin, quinze fois plus !

Paris mise sur l’immobilier reconvertible


La Ville de Paris l’affirme, elle ne construira pas des infrastructures qui seront ensuite délaissées. C’est évidemment l’un des problèmes majeurs observés dans les villes qui ont accueilli les JO. Alors Paris a décidé de construire un village olympique qui sera, une fois l’événement terminé, transformé en logements, en bureaux et en commerces.


Des logements qui viendront grossir les rangs de ceux déjà prévus. Dans le cadre du Grand Paris, 70 000 biens neufs devaient voir le jour. Avec l’arrivée des JO 2024, cet objectif a été revu à la hausse, avec 100 000 logements attendus en Seine-Saint-Denis.

Parier sur l’immobilier en Seine-Saint-Denis grâce aux JO 2024


Entre le projet du Grand Paris et les JO 2024, la Seine-Saint-Denis va se transformer à vitesse grand V. Un avantage pour ce département qui a longtemps été boudé, faute à une mauvaise réputation tenace. Mais la tendance a et va changer. Les prix de l’immobilier dans paris intra-muros atteignant des sommets, nombreux sont les acheteurs à choisir ce département limitrophe pour poser leurs valises de locataires ou de propriétaires. Certains secteurs ont particulièrement la cote, à l’image de La Plaine ou de Pleyel-Confluence, quartiers neufs d’avenir.


Les prix de l’immobilier dans le département devraient considérablement grimper ces prochains mois. Le moment est donc venu d’investir dans la pierre pour espérer une belle plus-value dans quelques années. D’autant qu’avec cette attractivité, il sera aisé de rentabiliser l’investissement. Les locataires sont, eux-aussi, friands de ce secteur d’Ile-de-France pour se loger.

Autant dire qu’il y a là un coup à jouer pour les investisseurs.

 

Source image : Agence Info Libre

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers