Bordeaux : enregistrement obligatoire pour les propriétaires Airbnb

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Après Paris, c’est au tour de Bordeaux d’adopter l’enregistrement obligatoire pour les propriétaires-loueurs sur Airbnb et autres plateformes de location de courte durée. Les Bordelais devront donc, très prochainement, se déclarer auprès de leur mairie.

Mode d’emploi pour enregistrer son logement Airbnb


Alors que la capitale obligera les loueurs Airbnb à s’enregistrer dès décembre 2017, la Perle d’Aquitaine suit le même chemin. Dans quel but ? S’assurer que les propriétaires ne laissent pas leur résidence principale à disposition de touristes de passage pendant plus de 120 jours par année.


Si cette durée est dépassée, les particuliers loueurs auront obligation de réaliser un « changement d’usage » de leur logement affirme l’adjoint au maire en charge du tourisme à Bordeaux, Stephan Delaux. À compter de ce moment, les locations seront à usage hôtelier et non à vocation d’habitation. Cela change évidemment le statut du bien mais aussi l’imposition des loyers perçus au cours de la location.


Bon à savoir : pour rappel, l’enregistrement obligatoire est rendu possible grâce à la loi République numérique. Cette dernière autorise les communes de la petite couronne parisienne et toutes celles de plus de 200 000 euros à obliger les propriétaires de logements de courte durée à se faire connaître.

Pourquoi Airbnb est dans le viseur de la Ville de Bordeaux ?


Bordeaux compte aujourd’hui plus de 6 000 locations sur Airbnb. « La croissance du nombre d’hébergements concernés est exponentielle : +200% entre 2013 et 2013, +100% en 2015 et +100% en 2016 » selon les données de la mairie de Bordeaux. D’autres locations de courte durée sont également proposées sur des sites concurrents du géant. Résultat, le cœur de Bordeaux devient de plus en plus touristique mais sans donner de travail aux hôteliers. Ces derniers crient donc à la concurrence déloyale.


D’autant que personne n’a envie que ses habitants délaisse Bordeaux. Un « équilibre » doit être conservé selon Stephan Delaux, pour « permettre aux jeunes couples ou encore aux étudiants de louer à l’année dans le centre de Bordeaux ».

 

Source : lerevenupierre.com

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers