La tour Montparnasse oppose les Français et les Américains

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La tour Montparnasse se refait une beauté. Devant l’ampleur du projet, les propositions architecturales se sont multipliées. Au cours d’un concours d’architecture, des professionnels du monde entier ont présenté leurs projets. Si le lauréat ne sera connu qu’à l’automne, on le sait déjà, les Français et les Américains s’affronteront pour la rénovation de la tour parisienne.

7 agences au coude à coude au service de la tour Montparnasse


En juin 2016, un vaste concours international avait été lancé. À valeur de recrutement, il a permis à sept agences architecturales de proposer leur projet. Un an après, deux lauréats seulement ont été retenus. Il s’agit d’une agence française : nouvelle Agence pour l’Opération Maine-Montparnasse qui regroupe trois entités parisiennes dirigées par Franklin Azzi, Hardel-Le Bihan et Chartier-Dalix et d’une agence américaine : Studio Gang.

La suite du concours


En septembre prochain, un grand vainqueur sera déterminé. Il aura la chance de mener la rénovation de la Tour Montparnasse qui débutera en 2019 et s’achèvera en 2023. Au total, le coût du projet est estimé à 300 millions d’euros. Une somme financée à 100% par tous les copropriétaires de la Tour Montparnasse. Il faut dire que l’édifice avait bien besoin d’un coup de jeune. Depuis son inauguration en 1973, aucune rénovation majeue n’avait été opérée.


Pour mener à bien leur projet, les architectes devront respecter les besoins et volontés des copropriétaires de la Tour Montparnasse à savoir, « redonner une identité forte, innovante, dynamique et ambitieuse à la Tour Montparnasse, tout en y intégrant de manière exemplaire les enjeux d’usage, de confort et de performance énergétique » ont-ils écrit dans un communiqué.

Quand la tour Montparnasse se réaffirme comme un symbole


Et il semble que les deux projets portés par les finalistes du concours répondent en tout point à cette volonté. L’adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme, Jean-Louis Missika affirme que « la Ville de Paris se réjouit de cette finale de très grande qualité. Les deux candidats sélectionnés ont su appréhender avec brio les enjeux urbains que pose la Tour Montparnasse. Leurs propositions permettent d’adapter la Tour Montparnasse aux défis du XXIe siècle et d’en faire un nouveau symbole de la modernité architecturale de Paris ».
Prochain rendez-vous en septembre 2017 pour découvrir le projet du finaliste et en 2019 pour observer les prémices du chantier.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers