Assurance emprunteur : un bilan mitigé pour la loi Hamon

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis juillet 2014, les particuliers souscripteurs d’un crédit immobilier peuvent faire jouer la concurrence en déléguant facilement leur assurance emprunteur. Grâce à la loi Hamon, de nouvelles possibilités ont été offertes aux particuliers, et notamment celle d’économiser des centaines, voire des milliers d’euros parfois. Mais le bilan de cette loi reste pourtant en demi-teinte. Explications.

Loi Hamon, comment ça marche ?


La loi Hamon permet aux particuliers de changer d’assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent la signature de leur contrat de crédit immobilier. Les emprunteurs ont donc une année pour se tourner vers la concurrence et essayer de trouver un tarif plus intéressant. Novatrice en son temps, la loi Hamon n’a pourtant pas suscité l’engouement. Le courtier Réassurez-moi publie aujourd’hui un bilan de cette mesure qui n’a intéressé que très peu d’emprunteurs. Les banques ont été très peu inquiétées par cette nouvelle liberté.

La résiliation annuelle pour aller plus loin


Face à ce constat en demi-teinte, les parlementaires ont choisi de donner encore davantage de liberté aux emprunteurs. Ils pourront prochainement faire usage de la résiliation annuelle, à savoir, résilier leur contrat d’assurance emprunteur à chaque date anniversaire, soit toutes les années. La limitation de 12 mois a tout simplement été supprimée.


Dès le 1er janvier 2018, tous les emprunteurs pourront profiter de cette nouvelle mesure. En attendant cette date, la loi Hamon reste en vigueur.

Le bilan chiffré de la loi Hamon


Il est tout de même intéressant de constater qu’après des débuts difficiles, la loi Hamon a ensuite suscité l’intérêt des particuliers. Le courtier Réassurez-moi fait état de 12 000 contrats délégués les 12 premiers mois, contre 55 000 en 2016. Une très belle progression !


Et lorsque l’on parle économies, le bilan semble plutôt positif : grâce à la loi Hamon, les particuliers qui ont choisi de déléguer leur assurance emprunteur ont économisé plus d’un milliard d’euros. L’économie moyenne est de 9 770 euros par contrat. Presque 10 000 euros économisés sur le coût global d’un crédit immobilier, un gain non négligeable !


Si ces chiffres semblent importants, le courtier fait état de seulement 5% des nouveaux souscripteurs d’un crédit immobilier choisissant de déléguer leur assurance emprunteur dans les 12 premiers mois. Les particuliers seront très certainement plus friands de la résiliation annuelle. En effet, changer d’assurance au cours de la première année n’est que rarement la préoccupation des nouveaux propriétaires.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers