Les professionnels de l’immobilier optimistes pour l’année 2017

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Trois fois par an, le baromètre du Crédit Foncier questionne les professionnels de l’immobilier sur leur vision du marché. Pour la huitième édition parue en avril 2017, quatre sondés sur cinq se disent optimistes quant à l’année en cours. Il semblerait qu’ils aient le moral au beau fixe après un début d’année plus qu’encourageant sur le marché du neuf comme de l’ancien !

Tous les professionnels de l’immobilier sont d’accord : l’heure est au positivisme !


Agents immobiliers, constructeurs de maisons individuelles, promoteurs, gestionnaires, commercialisateurs, tous les professionnels de l’immobilier chantent à l’unisson leur optimiste pour les mois à venir. Ils sont 87% à affirmer que le secteur va continuer sur sa positive lancée, soit quatre interrogés sur sept. Ce pourcentage est plus élevé que les 59% recensés en mai 2015 et les 74% de mai 2016. Il n’avait jamais été atteint depuis le lancement du baromètre en janvier 2015.

Les 3 moteurs d’optimisme des professionnels de l’immobilier


Si les sondés sont nagent dans le positivisme, c’est avant tout pour trois raisons :


• Un marché ancien comme neuf très attractif un peu partout en France,
• Des dispositifs d’incitation (PTZ, loi Pinel, Censi-Bouvard…) qui attirent les acheteurs comme les investisseurs,
• Des taux de crédit immobilier qui restent encore et toujours au plancher, malgré une très légère remontée en début d’année.


Pour les autres, les professionnels de l’immobilier pessimistes (17%), c’est le contexte économique national et international qui inquiète le plus, suivi par le pouvoir d’achat en baisse des foyers et la période de grandes incertitudes liées à l’élection présidentielle.

Les prévisions des professionnels de l’immobilier


Quand ils sont interrogés sur les prix et le nombre de transactions immobilières, les professionnels sont là aussi plutôt optimistes.


Côté volume de vente, 42% des sondés estiment que le nombre de transactions immobilières sera au moins égal aux deniers mois, voire augmentera pour 38% d’entre eux.


Côté prix, ils pensent que les tarifs seront soit stables, soit en hausse. Pour l’immobilier neuf, 53% des sondés tablent sur une stabilisation des prix et 36% sur une augmentation. Quant à l’ancien, 23% prédisent une hausse des prix.


Devant cette vague d’optimisme, nous ne pouvons qu’espérer que le marché donnera raison aux professionnels de l’immobilier jusqu’à la fin de l’année 2017 (et plus encore) !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers