Le logement met les ménages français en difficulté

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les classes moyennes sont de plus en plus impactées par le prix du logement. Une fois les charges d’eau, de chauffage, d’électricité payées, sans oublier le loyer ou le crédit immobilier, il ne reste plus grand-chose dans le porte-monnaie des Français. Un récent sondage Elabe met en avant que le taux d’effort immobilier n’a cessé d’augmenter depuis le début des années 2000.

Le logement, un budget de plus en plus conséquent


Les dépenses liées au logement sont devenues de plus en plus difficiles à assumer pour les foyers. 38% des Français sondés disent ne (presque) plus pouvoir endosser correctement ce poste de dépenses. Les charges élevées mènent à un alourdissement du budget, mettant à mal les classes moyennes principalement.

Des prix de l’immobilier en hausse…


Un premier élément marquant permet de comprendre ce budget en constante explosion : en douze ans, le seul prix des logements a augmenté de +42% dans le neuf et de +36% dans l’ancien. Même tendance pour les loyers qui, sur cette période, sont en hausse de +35% en province et de +46% à Paris.


Le vrai problème ? Si le coût de l’immobilier a considérablement augmenté, la donne n’est pas la même pour les salaires. Le revenu disponible brut ajusté par unité de consommation a progressé de seulement +22%. Une différence qui entraîne des difficultés croissantes pour les ménages à assumer le coût du logement.

…mais pas que


Si le prix de la pierre et celui des loyers sont les principaux facteurs qui impactent le coût du logement, ils ne sont pas les seuls. D’autres charges annexes ont également progressé. On pense notamment aux charges de copropriété mais aussi aux factures de chauffage, d’eau, d’électricité sans oublier les impôts locaux (taxe foncière et taxe d’habitation).


Pour conclure son étude, Elabe met en avant une augmentation du taux d’effort net en logement* de +2,5% entre début 2000 et 2017. Il est en effet passé de 16% à 18,5%. Si la hausse de ce pourcentage ne semble pas très importante, elle équivaut tout de même à une augmentation du coût global du logement de 190 euros par mois !


Et vous, avez-vous l’impression de dépenser davantage pour votre logement aujourd’hui, en comparaison d’il y a quelques années ?

 

*Il s’agit du rapport entre les dépenses en lien direct avec le logement principal et les ressources nettes moyennes des foyers français. Les aides au logement ne sont pas prises en compte dans ce calcul.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers