Airbnb : les utilisateurs soumis à de nouvelles obligations

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous (sous)-louez votre logement via la plateforme Airbnb ? Sachez que l’Assemblée nationale vient de rendre obligatoire la déclaration des revenus de leurs utilisateurs par les plateformes collaboratives. Concrètement, qu’est-ce que cela change pour les loueurs ?

Airbnb ou la tentation de ne pas déclarer ses revenus immobiliers


Il vous arrive, de temps à autres, de louer votre bien pour une courte période sur Airbnb. Si des milliers de personnes ont adopté cette pratique en France, nombreuses sont celles qui font également le choix de dissimuler cette source de revenus au fisc. La loi, jusqu’ici ambigüe, ne laisse plus aujourd’hui d’autres possibilités que de déclarer ses revenus.


L’Assemblée nationale impose désormais aux plateformes collaboratives type Airbnb de déclarer les revenus fonciers de leurs utilisateurs au fisc. Et ce, que l’entreprise soit française ou étrangère.


Dans le texte, le contour de la mesure est cette fois bien défini : si l’activité de location ne relève pas du partage de frais, les revenus perçus doivent être déclarés. « Ne bénéficient pas de cette exonération (d’impôt sur le revenu) les revenus tirés par un contribuable de la location d’un élément de son patrimoine personnel, comme par exemple la location, saisonnière ou non, de sa résidence principale ou secondaire », affirme le fisc.

Les utilisateurs d’Airbnb dans le collimateur du gouvernement


Il est facile de comprendre que les premiers visés par cette mesure sont les utilisateurs d’Airbnb. Il faut tout de même souligner quelques éléments rappeler par le texte :


• Seuls les logements meublés sont concernés par la mesure.
• Le texte fait la distinction entre les loueurs professionnels (inscrits au registre du commerce et des sociétés, recettes annuelles de plus de 23 000 euros, revenus tirés de la location supérieurs à ceux du foyer fiscal) et les loueurs non-professionnels.
• Les loueurs professionnels ont obligation d’être affiliés au Régime social des indépendants.
• Les loueurs professionnels sont redevables des cotisations sociales afférentes.
Mais les loueurs ont encore un peu de temps pour s’y faire, le dispositif n’entrera en vigueur qu’en 2019.

Le profil des loueurs sur Airbnb


Une récente étude publiée par Airbnb permet de cerner le profil des utilisateurs (loueurs) de la plateforme de location. 23% sont des entrepreneurs ou des indépendants et 13% sont retraités. Il faut également savoir qu’un peu plus de la moitié des hôtes Airbnb affichent des revenus inférieurs à 30 300 euros annuels, soit la moyenne française.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers