Pénurie de logements : mythe ou réalité ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’actualité immobilière fait souvent mention d’une pénurie de logements en France. Il en manquerait ainsi chaque année des centaines de milliers. Un nombre croissant qui impacterait les prix de l’immobilier dans l’hexagone. Tout ce qui est rare est cher, faisant invariablement augmenter les tarifs. Pourtant, certains acteurs de l’immobilier s’accordent à penser que s’il manque bien des logements, cela n’est peut-être pas à l’échelle que l’on croit.

La pénurie de logements en France est-elle une réalité ?


Les professionnels du logement avancent très souvent la pénurie de logements comme un argument aux prix de l’immobilier élevés. Mais l’économise Thomas Grjebine explique que cette excuse ne tient pas la route. Il explique qu’en 2007 « parmi tous les pays d’Europe de l’Ouest, c’est en France que le stock de logements rapporté à la population était le plus élevé ». Il faisait ainsi référence aux 513 logements en France pour 100 habitants contre 477 en Allemagne et 409 en Belgique cette même année. Pourtant, si les chiffres semblent révéler une certaine abondance les prix de l’immobilier ont tout de même doublé entre 2000 et 2010. Pendant cette même période, ils stagnaient chez nos voisins allemands.

Et selon les données de l’Insee de 2014, la France comptait encore 515 logements pour 1 000 habitants. L’augmentation des prix ne sauraient donc pas s’expliquer par la seule pénurie de logements.

Une pénurie de logements oui, mais pour les plus démunis


Cependant, on ne peut nier une pénurie de logements selon la Fondation Abbé Pierre, pour les plus pauvres seulement. En 2006, la Fondation recensait 800 000 personnes « aux portes du logement ». « Ce chiffre est la somme des 100 000 personnes sans domicile, des 150 000 personnes hébergées dans le cadre de dispositifs collectifs, des 150 000 à 300 000 personnes contraintes à un hébergement chez des proches, et enfin des 300 000 personnes vivant dans des conditions atypiques » affirme Thomas Grjebine.


La pénurie de logements en France serait donc bien avérée mais à des prix abordables à moyens pour des biens de qualité décente. Il manquerait 800 000 logements de ce type aujourd’hui.
En parallèle, les logements vacants ont bondi de 25% entre 2008 et 2014. L’Insee en recense actuellement 2,64 millions.


La politique logement favorisant les investisseurs (en loi Pinel notamment) semble donc ne pas prendre en compte cet aspect de la pénurie.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers