Immobilier à Lille : l’Euralille ou l’histoire de plusieurs décennies de transformation

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’Euralille arrive aujourd’hui en troisième position des quartiers d’affaires français, derrière La Défense (Paris) et la Part-Dieu (Lyon). Sa construction débutée il y a 25 ans n’est pas encore achevée. Zone en perpétuel mouvement, elle se fait symbole d’une ville en renouvellement permanent. Idéalement situé entre les gares de Lille-Europe et de Lille-Flandres, il se trouve également non loin du périphérique, de nombreuses voies ferrées, sans oublier du Vieux-Lille et de ses points d’attraction. C’est avec cet environnement pluriel que compose Euralille depuis toutes ces années.

L’Euralille ou l’Eldorado des entreprises


Lorsque l’on arrive dans le secteur Euralille, on ne peut s’empêcher d’éprouver une étrange sensation. Tout autour du visiteur, des bâtiments de verre, d’acier et de béton, sièges d’innombrables entreprises. Le quartier est aujourd’hui le fief de ces sociétés qui ont adopté l’idéale localisation. Et la demande est toujours plus forte, conduisant la ville de Lille à repenser et à développer encore l’espace. « Les immeubles actuels étant occupés à 95 %, nous avons décidé de densifier ce quartier d’affaires tout en parachevant son insertion dans la métropole », expose Stanislas Dendievel, conseiller municipal délégué à l’urbanisme à la ville de Lille.

Le projet Euralille 3000

 

C’est de cette volonté qu’est né le projet Euralille 3000 et ses 250 000m² constructibles supplémentaires. Le chantier portera sur la transformation de l’existant et sur la réorganisation des espaces publics. Il devrait au moins durer 20 ans. À terme, l’idée est d’édifier un quartier ultra moderne, lien entre le centre de Lille et les communes situées de l’autre côté du périphérique. Un moyen de gommer les inégalités en pansant la fracture entre les deux secteurs.

Le chantier Euralille 3000 en question


Les travaux débuteront par la création d’Euraflandres, un immense hub qui permettra de fusionner les deux gares. Euralille 3000 sera ensuite construit autour de ce pôle d’échange.
On trouvera ici des dessertes pour les voitures en sous-sol, des voies réservées aux vélos, des chemins piétons ainsi que de petits commerces à taille humaine pour dynamiser l’ensemble.

Ensuite, plus au sud des deux gares, la parcelle existante de 6 000m² sera transformée en commerces et bureaux explique le directeur général de la SPL Euralille, Fabrice Veyron-Churlet. Il faudra non moins de quatre ans pour achever le chantier.

600 logements supplémentaires dans le paysage de l’immobilier à Lille


Et pour qu’Euralille ne reste pas uniquement une zone de passage, celle où l’on prend le train, où l’on vient travailler, et qui reste déserte le soir tombé, 600 logements neufs sont prévus dans la seconde phase du projet Euralille. Les travaux débuteront en 2020 le long du parc Matisse. La construction d’un hôtel est également à l’ordre du jour.

Encore plus au sud, le périphérique sera en partie recouvert pour un paysage urbain apaisé. Un vrai défi technique ! À terme, Euralille sera composé de 140 000m² de bureaux et de 1 000 logements supplémentaires, mais aussi de nouveaux équipements publics et d’une offre de commerces largement diversifiée.

Le but ? Faire en sorte que Lillois et touristes se baladent dans le quartier Euralille comme ils le font dans la vielle ville, flânant dans des espaces modernes et bien pensés et ce, d’ici moins de 30 ans.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers