Belle embellie sur le marché immobilier neuf

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon les chiffres de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les ventes de logements neufs ont progressé de 14% en 2015. L’ actualité immobilière annonce une année 2016 sur la même lancée accompagnée, peut-être, d’une hausse des prix de l’immobilier neuf face à la pénurie qui menace…

Les logements neufs en chiffres

 

Les acteurs de l’immobilier neuf ne peuvent que se féliciter des chiffres qui viennent de paraître. L’année 2015 est celle qui permet un retour au niveau de 2011 (130 548 transactions) côté ventes de logements neufs. Les transactions sont en hausse de 13,6% par rapport à 2014 (chiffres parus le 18/02/16 dans le cadre de l’étude de la FPI).


Cela fait trois ans que le marché du neuf était en perte de vitesse. Mais 2015 sonne la fin de la tendance. Elle est incontestablement l’année de l’embellie. Sur douze mois :


• La hausse des ventes de logements neufs est de 13,6% pour 122 781 biens vendus.
• Les mises en vente sont en hausse de 6,3% pour 96 715 biens.
• L’offre au 31 décembre 2015 était de 92 840 logements neufs soit une baisse de 2,6%.
• Le délai de vente moyen affiché était de 11,7 mois au 31 décembre 2015 contre 14,5 mois au 31 décembre 2014.
• Le prix moyen en France est de 3 954 euros/m² soit une hausse de 0,8%.

Les mécanismes du dynamisme de l’immobilier neuf

 

Si le marché immobilier neuf reprend des couleurs, c’est avant tout grâce à deux dispositifs. Le premier est naturellement le PTZ. Le Prêt à taux zéro permet aux primo-accédants de financer une partie de leur logement sans observer d’intérêt lors du remboursement. Un prêt financé par l’Etat dont les conditions ont une nouvelle fois été bonifiées au 1er janvier 2016. Grâce à ces conditions, l’année 2016 pourrait être celle de la primo-accession. De nombreux acheteurs ont en effet reporté leur projet immobilier pour en profiter.


Deuxième dispositif, la loi Pinel. Mécanisme de défiscalisation, elle permet aux investisseurs locatifs d’acheter un logement neuf tout en bénéficiant de réductions d’impôts allant jusqu’à 63 000 euros. Et cela fonctionne ! 2015 a observé un retour massif des investisseurs sur le marché. Les ventes conclues ont été au nombre de 49 564 contre 34 457 en 2014.
Ajoutons à cela des taux de crédit immobilier toujours très bas, et nous obtenons un bon présage pour le marché immobilier neuf en 2016 !

Hausse des prix en vue

 

Une ombre semble planer sur ce tableau idéal, celle de la hausse des prix des logements neufs. Pourquoi ? Parce que bientôt, le nombre de biens à la vente ne sera pas suffisant pour répondre à la demande des acheteurs et des investisseurs. Les transactions sont en hausse, mais l’offre a reculé de 2,6% en 2015. Il y avait, au 31 décembre 2015, 11,7 mois de provision sur le marché alors qu’il faut entre 14 et 18 mois pour construire un programme.


Un décalage qui, si l’engouement des acheteurs se confirme, conduira à une pénurie de logements neufs. Et qui dit pénurie dit hausse des prix. Un schéma classique déjà observé entre 2008 et 2011…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers