Investissement immobilier : devenir propriétaire solidaire

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous souhaitez réaliser un investissement immobilier couplé à une bonne action ? Que diriez-vous de devenir propriétaire solidaire en 2019 ? Alors que le logement est un poste de dépense de plus en plus coûteux pour les ménages français, les investisseurs peuvent donner un coup de pouce aux propriétaires dans le besoin. Mode d’emploi. 

Propriétaire solidaire et portage immobilier


Lorsqu’un propriétaire n’a plus les moyens d’assumer son logement, il se retrouve parfois obliger de s’en séparer pour redevenir locataire ou acheter plus petit. Il arrive même que le bien soit saisi pour rembourser ses dettes. C’est ici qu’entre en scène le propriétaire solidaire ! Il a la possibilité de réaliser un investissement immobilier à un tarif entre 20 et 30% moins élevé que les prix affichés sur le marché.


En échange, le propriétaire-vendeur peut rester dans son logement comme locataire. L’autorisation lui est également donnée de racheter son bien pendant un laps de temps déterminé (entre 5 et 10 ans généralement).


Évidemment, ce type d’investissement ne per
met pas au nouveau propriétaire de réaliser de plus-value. Mais il bénéficie d’une belle rentabilité. 

Propriétaire solidaire et logement très social


Autre possibilité pour un investissement immobilier solidaire : le logement très social. Il est en effet possible d’investir dans des OPC ou Organismes de Placements Collectifs qui eux-mêmes investissent dans les logements sociaux. Un particulier investisseur détient alors des parts dans ces entités dites « foncières sociales ». Un mécanisme qui permet à la fois d’offrir des logements décents aux plus démunis mais aussi, et malheureusement, d’investir dans un secteur porteur de l’immobilier. Les personnes ayant du mal à se loger décemment sont de plus en plus nombreuses chaque année. 

Une location solidaire pour propriétaire altruiste


Autre piste, louer solidaire. En passant par une AIVS ou Agence Immobilière à Vocation Sociale, vous permettez de mettre sur le marché un bien immobilier en location à destination de familles dans le besoin. Ces entités sont présentes dans l’hexagone et possèdent des équipes formées pour accompagner les propriétaires et les locataires dans cette dimension humaine et solidaire de la location.


Il est également possible de louer ou sous-louer son investissement immobilier via une association agréée comme Emmaüs. L’association prend en charge les démarches de mise en location, le paiement des loyers, les démarches administratives… et le propriétaire-bailleur profite d’avantages fiscaux non négligeables. En échange, le bien est mis à disposition de familles en difficulté. Un investisseur qui opte pour cette solution profitera du dispositif national Solibail aussi appelé Louez Solidaire à Paris. Concrètement, pour le propriétaire, cela se traduit par un abattement allant de -30 à -70% sur les revenus locatifs, en fonction du niveau de loyer : intermédiaire, sociaux ou très sociaux.


Pourriez-vous choisir l’une des ces options pour votre investissement immobilier ? Lequel ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers