Investissement immobilier : est-il plus rentable de louer vide ou meublé ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
La France compte environ 28 766 000 logements loués selon l’INSEE. Et derrière chaque logement mis en location se cache un propriétaire bailleur qui s’est demandé : faut-il louer vide ou louer meublé ? C’est LA question que les investisseurs se posent pour rentabiliser au mieux leur placement. Si le choix n’est pas toujours facile, les deux ont leurs avantages. On vous aide aujourd’hui à y voir plus clair.

Louer vide : sécurité et loi Pinel


Parmi le nombre précédemment cité, 10 763 000 logements sont loués vides. Cela représente 37% du parc locatif soit une grande majorité. Mais pourquoi les investisseurs préfèrent ce type de bail ? Pour trois raisons simples à comprendre :

La location vide apporte plus de sécurité

Louer vide permet en effet d’établir un bail pour 3 ans minimum, de demander une caution d’un mois et d’imposer un préavis de 3 mois en zone non tendue (1 mois en zone tendue). Il est ainsi possible pour le propriétaire d’anticiper et de gérer son investissement avec une vision à moyen et long terme.

La location vide éloigne le turn-over

Qui plus est, les locataires qui prennent possession d’un logement vide, achètent leurs meubles, s’installent confortablement, s’approprient leur résidence principale… Ils ont donc tendance à rester plus longtemps. Le turn-over est ainsi moins fréquent.

La location vide permet de profiter de la loi Pinel

Sur le marché immobilier, la loi Pinel s’est imposée comme LE dispositif de défiscalisation préféré et privilégié par les investisseurs. Il permet d’investir dans l’immobilier neuf tout en choisissant une durée de location obligatoire de 6, 9 ou 12 ans. En fonction de cette durée, le propriétaire profite d’une réduction d’impôts de 12,18 ou 21%. Mais pour bénéficier de ces avantages, le logement acquis en loi Pinel doit impérativement être loué vide, à titre de résidence principale.

Louer meublé : fiscalité avantageuse et loyers plus élevés


Si 37% des biens sont loués vides sur le marché, 3% soit 743 000 logements sont loués meublés. Pourquoi les propriétaires-bailleurs font-ils ce choix ?

Pour savoir ce qu’est aujourd’hui un logement meublé, il faut se référer à la définition donnée par la loi Alur : un logement meublé est « un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante. » Les bailleurs sont donc soumis à des règles précises en termes d’équipements et d’installation. Ces conditions respectées lui permettent de pratiquer un loyer plus élevé que pour une location vide.

Les logements meublés sont majoritairement prisés par les étudiants et les actifs qui ne souhaitent pas acheter leurs meubles ou rester très longtemps dans les lieux. Ce qui induit une vacance locative potentiellement plus élevée et un turn-over plus fréquent. Ils peuvent en effet quitter le logement à tout moment avec un préavis d’un mois seulement.
L’atout majeur de la location meublée reste l’avantageuse fiscalité. L’investisseur est en effet imposable au titre des revenus locatifs, il est loueur LMNP (Loueur en meublé non-professionnel). Ce statut lui permet de n’être imposé que sur la moitié des loyers perçus.

Louer vide VS louer meublé


À première vue, avec un loyer pratiqué plus élevé et une fiscalité avantageuse, la location meublée semble plus rentable. Mais attention, si vous avez suivi la démonstration, vous comprenez facilement pourquoi une majorité de propriétaires-investisseurs choisit la location vide : elle est davantage sécurisée. Tout est histoire de calcul risque / rendement. Il est parfois préférable de diminuer un peu sa rentabilité et d’avoir un investissement plus sécurisé. D’autres fois, la location meublée est une bonne option car, en fonction de la localisation, le risque de vacance locative est extrêmement faible.

Dans tous les cas, pour louer votre logement, préférez faire appel à une société de gestion locative. Même s’ils ne sont pas soumis au même régime en fonction du bail vide ou meublé, les frais de gestion locative sont déductibles, permettant de ne payer que quelques euros par mois pour se libérer l’esprit des tâches de gérance. Vous êtes à la recherche de votre société de gestion locative ? Contactez notre entité, le Neuf Gestion, qui saura répondre à toutes vos problématiques et questions de location.
 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers