Pourquoi ouvrir un PEL avant fin 2017 ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le PEL ou Plan Épargne Logement est un moyen prisé des Français pour épargner en vue de leur prochain projet immobilier. Mais dans une logique d’économie, le PEL sera modifié dès le 1er janvier 2018, supprimant certains avantages actuels. Si vous souhaitez encore bénéficier de ses conditions, le moment est donc venu de prendre rendez-vous avec votre banquier. Explications.

Comment fonctionne le PEL ?


Le Plan Épargne Logement est un livret sur lequel un particulier verse une somme mensuelle ou trimestrielle préalablement définie. L’épargne est ainsi bloquée pendant quinze années maximum. Elle sert à financer un projet immobilier, comme un achat, un agrandissement, une construction… Dès la quatrième année de détention, il est possible de fermer le PEL et de profiter de son épargne assortie d’un prêt immobilier dédié aux détenteurs du livret. Le maximum empruntable par le biais du PEL est de 92 000€.


Une prime d’État de 1 525€ est également accordée lorsque le livret est transformé en prêt.

Le PEL, un bon moyen de multiplier sa capacité d’emprunter


Lorsque l’on souhaite concrétiser un projet immobilier, démontrer aux banques une capacité à épargner permet de marquer des points. Un PEL est donc un formidable moyen de convaincre un banquier de prêter la somme demandée. Qui plus est, le PEL peut être souscrit en parallèle d’un autre type de financement. Il s’agit donc d’augmenter la capacité d’emprunt pour réaliser un achat immobilier, pour construire sa maison ou pour réaliser une opération d’aménagement.

La réforme du PEL en 2018


Dès janvier 2018, les conditions actuellement accordées aux souscripteurs d’un PEL vont changer. La loi de finances 2018 implique en effet une vaste réforme de la fiscalité. Réforme qui impactera directement le PEL.


Le premier changement ? Une imposition forfaitaire de 30% dès la première année de détention pour tous les PEL ouverts à compter de janvier 2018.


Autre nouveauté, les intérêts du PEL seront soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2% dès l’année prochaine.

Pourquoi souscrire au PEL dès aujourd’hui ?


Outre ces modifications fiscales, ouvrir un PEL avant fin 2017 permet aux particuliers de :


• Bénéficier de la prime de 1 525€ actuellement accordée lors de la conversion du PEL en prêt immobilier. Cette prime sera supprimée pour les PEL ouverts à compter de janvier 2018.
• Profiter d’un taux fixe établi à 2,2% sur 15 ans. S’il est vrai que ce taux peut sembler peu avantageux en comparaison des 1,55% moyen actuels (Source Empruntis), qui peut dire de quoi sera fait le marché immobilier dans quelques années ? Êtes-vous assuré que les taux ne vont pas remonter, puis dépasser cette valeur de 2,2% ? Mieux vaut donc sécuriser votre futur projet immobilier.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers