Transaction immobilière : 3 raisons de ne pas vendre un logement vide

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vendre un logement vide est une pratique courante en France. Pourtant, ce n’est peut-être pas la meilleure pour espérer conclure une transaction immobilière rapidement… Nos voisins anglo-saxons par exemple, meublent toujours leur bien avant de le proposer à la vente. Une astuce simple à mettre en place qui vous permettra de céder le vôtre plus efficacement pour plusieurs raisons.

Raison n°1 de ne pas vendre un logement vide : se démarquer


Vous l’avez sans doute remarqué, il y a sur le marché immobilier des dizaines voire des centaines d’offres en fonction de la localisation de votre bien. L’importante est donc de faire la différence avec le logement de votre voisin ou même, celui de la ville d’à côté. Et comme le premier contact passe généralement par une annonce et des photos, vous avez tout intérêt à rendre les visuels attractifs.


Et quoi de pire qu’un logement vide présenté sans charme et sans vie ? Quand on sait qu’une photo représente 60% de l’annonce immobilière, impossible de s’en passer ! Dans une longue liste de biens à vendre, une chambre vide ne fait aucune différence avec une autre. Alors qu’une chambre joliment meublée attirera l’œil (et le coup de cœur !) des potentiels acheteurs.

Raison n°2 de ne pas vendre un logement vide : montrer qu’il y a de la place !


Lorsque l’on observe sur photo, ou même que l’on visite, un bien vide, il est très difficile de se rendre compte de la superficie réelle de la pièce. Sans la surcharger, il est intéressant pour un vendeur de positionner ses meubles pour valoriser les volumes. Un canapé, un tapis, un fauteuil, un meuble télé, une table basse… dans un salon, permet de montrer au visiteur que « tout rentre » sans aucun problème. Gardez en tête que moins le visiteur a de doutes, moins il se pose de questions, plus il est rassuré et plus il a de chances d’acheter !

Raison n°3 de ne pas vendre un logement vide : dissimuler les défauts


Quand on rentre dans un logement vide, les yeux ont le temps de s’attarder sur les défauts des murs, des peintures, des sols, des plafonds… Alors que si les pièces sont meublées, le visiteur s’attache davantage à la disposition et aux volumes qu’aux traces sur les murs et autres menus défauts.


Pour résumer, si vous vendez votre logement, permettez aux acheteurs de se projeter. Mais attention, ne tombez pas dans l’effet inverse qui consisterait à saturer les pièces. L’astuce ? Désencombrez, adoptez une décoration sobre et universelle et laissez de l’espace. Et si au bout de quelques temps, vous avez toujours du mal à vendre votre logement, n’hésitez pas à faire appel à un home stager pour vous aider à valoriser votre bien. C’est son métier !

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers