Crédit immobilier : les 4 motifs de refus de la banque

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que les conditions d’emprunt n’ont jamais été aussi favorables, certains particuliers se voient pourtant refuser leur crédit immobilier. Pour mieux parer aux déconvenues, il est parfois possible de se prémunir contre ces motifs de refus. Le courtier Lepartenaire.fr a relevé toutes les raisons invoquées par les banques pour ne pas accepter un dossier.

Des revenus trop faibles pour obtenir un crédit immobilier


Près de 30% des dossiers de crédit immobilier sont refusés par les banques à cause d’un revenu insuffisant. Le niveau d’endettement étant généralement limité à 33% (sauf cas particuliers), les emprunteurs qui ne respectent pas cette condition ont souvent du mal à accéder à la propriété. Lors de son étude, Lepartenaire.fr révèle qu’un salaire individuel de 2 000 euros minimum est souvent demandé par les banques.

Un apport personnel insuffisant pour obtenir un crédit immobilier


Si certaines banques financent un achat immobilier à 100% (voire 110% frais de notaire inclus), le défaut d’apport personnel est pourtant un motif de refus dans 25% des cas. Un pourcentage qui pourrait cependant diminuer en raison des taux de crédit immobilier de plus en plus bas.

Une situation professionnelle instable


22% des dossiers de crédit immobilier sont rejetés en raison d’une situation professionnelle instable. Les banques ont largement tendance à privilégier les candidats en CDI. Les CDD, intérimaires ou encore intermittents du spectacle ont bien du mal à devenir propriétaires. Au regard de la précarisation du monde du travail en France, cette condition pourrait devenir problématique dans les années à venir.

Des comptes en banque mal gérés


La dernière raison de se voir refuser un crédit immobilier est un compte bancaire mal géré. La banque demande en effet à son potentiel client ses trois derniers relevés de compte (dix dans certains cas). Si, en les détaillant, elle observe quantité de découverts et/ou d’achats compulsifs, couplés à une faible capacité d’épargne, elle sera beaucoup moins encline à financer un achat immobilier. Plus encore, il est quasiment impossible d’emprunter lorsque l’on est fiché à la Banque de France. Des conditions que les particuliers connaissent peu mais qui peuvent être anticipées des mois avant de démarcher les organismes bancaires. Présenter des relevés de compte sains permet de mettre toutes les chances de votre côté pour accéder à la propriété.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers