Menu

Comment améliorer son DPE ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Feuille de route énergétique de votre logement, le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique est la traduction de son efficience, de son impact sur l’environnement, de son empreinte carbone… Il est également un élément indispensable pour déterminer le montant des factures d’énergie mensuelles et annuelle à prévoir. Et si votre logement est « mal noté » au DPE, il y a des moyens efficaces de l’améliorer. Si vous souhaitez emménager dans un bien au DPE A ou B sans travaux, il y a également des solutions. Lesquel(le)s ? On vous dit tout !

Le DPE, c’est quoi ?

Le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique est un diagnostic immobilier scruté et analysé lors de l’achat ou de la location d’un logement. Personne ne veut évoluer dans une passoire thermique, un bien mal isolé qui appelle des factures énergétiques (très) élevées.

Ainsi, le DPE se fait traduction de l’efficacité énergétique d’un logement, incontournable lors de la vente ou de la location mais également pour réduire ses consommations quotidiennes. Le Diagnostic de Performance Énergétique sert en effet de levier pour améliorer l’efficience d’un habitat.

Bon ou mauvais, le DPE a une grande influence sur la valeur perçue d’un bien, lors d’une vente comme d’une location ou tout simplement au quotidien. Comprendre le Diagnostic de Performance Énergétique est donc important pour espérer ensuite améliorer l’efficience du logement si besoin.

DPE, Diagnostic de Performance Énergétique – Définition

Pour faire un rapprochement simpliste, le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique est comparable à un bulletin de notes, un bulletin qui attribue une lettre allant de A à G à un logement, A désignant les meilleurs élèves énergétiques, G les moins bons.

Depuis 2006 (et revu en 2021), cet incontournable diagnostic immobilier est à fournir lors d’une vente ou d’une mise en location avec un objectif clair : donner toutes les informations énergétiques nécessaires au futur occupant. Un bon DPE, Diagnostic de Performance Énergétique est ainsi révélateur d’un logement respectueux de l’environnement, économe mais aussi confortable à vivre pour ses habitants.

Comment est calculé le DPE, Diagnostic de Performance Énergétique ? Qu'est-ce qui en fait baisser la note et empêche son amélioration ? Tableau pratique

Pour déterminer cette note allant de A à G, plusieurs éléments sont pris en compte :

  • La superficie habitable du logement.
  • Le niveau d’isolation du bien et notamment l’isolation des murs, des toitures, des sols, des combles, des fenêtres, .
  • Le type de chauffage utilisé.
  • Le système de production d’eau chaude installé.
  • Le type de VMC en action.
  • Les équipements utilisant les énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire…)

 

Une liste non exhaustive !

Les professionnels en charge de réaliser le DPE utilisent des logiciels certifiés par le gouvernement pour attribuer une note finale au logement, note allant, vous l’avez compris, de A à G.

Comment améliorer votre DPE facilement et faire baisser vos consommations énergétiques en maison ou en appartement ? Quels travaux ? Quelles astuces ?

Que l’objectif soit de réduire vos factures d’énergie, de préserver l’environnement ou de vendre votre logement au meilleur prix, une multitude d’actions peuvent être réalisées pour améliorer votre DPE, Diagnostic de Performance Énergétique. Voici conseils et points de vigilance à considérer pour un DPE qui grimpe vers la prisée et efficiente lettre A.

1. Murs, toitures, fenêtres, sols… Renforcez l’isolation ! Rien ne sert de changer votre système de chauffage si votre logement est mal isolé. Les premiers travaux à entamer sont ceux visant à isoler parfaitement votre bien. Pour les murs, songez à l’isolation thermique par l’extérieur, pour les fenêtres au triple vitrage, isolez les sous-sol, les toitures… Rien n’est laissé au hasard pour éviter les déperditions et, par conséquent, les factures de chauffage qui atteignent des montants impressionnants !

2. Installez un système de chauffage performant. Votre logement est encore équipé d’une chaudière au fioul, d’un équipement obsolète au gaz ? Faites appel à un professionnel RGE, Reconnu Garant de l’Environnement pour étudier vos possibilités : chaudière au gaz à basse condensation, chauffage au bois, Pompe à Chaleur (PAC) peuvent considérablement réduire vos factures tous les mois tout en faisant progresser votre DPE.

3. Utilisez les énergies renouvelables : chauffe-eau solaire, panneaux photovoltaïques pour une autonomie électrique pour tout ou partie, éolienne domestique, pompes à chaleur… sont autant d’éléments qui font appel aux énergies naturellement présentes dans l’air, dans le ciel, dans le sol…

Pour aller plus loin : connaissez vous la valeur verte de votre logement ? 

Vendre, acheter, louer un logement sans en connaître ses consommations énergétiques ? Impossible aujourd’hui ! Plus encore, un bien qui affiche de hautes performances énergétiques et environnementales, un bon DPE en somme, se vend généralement à un prix plus élevé qu’un bien à caractéristiques égales mais aux performances énergétiques plus faibles.

On parle alors de valeur verte, ainsi définie par l’ADEME en 2011 « la valeur nette additionnelle d’un bien immobilier dégagée grâce à une meilleure performance environnementale ».

Vous l’avez compris, un bien mal classé au DPE est souvent dévalorisé, plus enclin aux négociations lors d’une vente immobilière. Réaliser des travaux de rénovation énergétique conduit à une valeur verte qui augmente simultanément à la lettre du DPE et à la valeur financière du logement.

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique disponibles en 2024 pour améliorer la classe énergétique d'un appartement ou d'une maison ?

En 2024, en France, les aides à la rénovation énergétique peuvent inclure plusieurs dispositifs mis en place par le gouvernement pour encourager les propriétaires à améliorer l'efficacité énergétique de leur logement. Voici quelques-unes des aides dont vous pouvez bénéficier :

MaPrimeRénov': il s'agit d'une aide financière destinée à soutenir les travaux de rénovation énergétique des logements. MaPrimeRénov' remplace plusieurs dispositifs précédents (CITE, aides de l'Anah, etc.) et vise à simplifier les démarches et à rendre l'aide accessible à un plus grand nombre de ménages.

L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : ce prêt à taux zéro permet de financer les travaux de rénovation énergétique sans avoir à payer d'intérêts. Les critères d'éligibilité sont liés à la performance énergétique du logement et aux travaux réalisés.

Les aides des collectivités locales : certaines régions, départements ou communes proposent également des aides complémentaires à la rénovation énergétique. Il peut s'agir de subventions, de prêts à taux préférentiels ou d'autres incitations financières. Renseignez-vous !

Les certificats d'économies d'énergie (CEE) : les fournisseurs d'énergie sont tenus de réaliser des économies d'énergie et peuvent inciter financièrement les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique via des primes énergie. Les CEE peuvent vous permettre d’économiser plusieurs milliers d’euros sur votre projet de rénovation énergétique.

Le chèque énergie : ce dispositif permet aux ménages modestes de bénéficier d'une aide financière pour payer leurs factures d'énergie ou pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Il est évidemment à noter que les critères d'éligibilité, les montants et les modalités d'attribution de ces aides et coups de pouce peuvent varier en fonction des dispositifs et des évolutions législatives. Il est donc recommandé de se renseigner auprès des organismes dédiés à la rénovation énergétique pour obtenir des informations précises et à jour au moment où vous souhaitez lancer votre travaux (ou en amont pour gagner du temps !)

Pourquoi l’immobilier neuf a une haute valeur verte et un bon DPE, Diagnostic de Performance Énergétique ?

L'immobilier neuf a une valeur verte majorée et un bon Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), classé le plus souvent A ou B, pour plusieurs raisons :

Des normes de construction plus strictes : les nouveaux bâtiments doivent respecter des normes de construction de plus en plus strictes en matière d'efficacité énergétique. Ces normes, telles que la réglementation thermique Réglementation Thermique 2012, RT 2012 ou la RE 2020, Réglementation Environnementale 2020, imposent des critères de performance énergétique élevés pour les bâtiments neufs. Les programmes immobiliers neufs en France sont ainsi mieux isolés et plus économes en énergie.

L’intégration de technologies innovantes : les constructions neuves font de plus en plus souvent appel à des technologies et à des matériaux innovants qui contribuent à améliorer leur performance énergétique. Par exemple ? L'utilisation de systèmes de chauffage et de ventilation plus efficaces, l'installation de panneaux solaires, de systèmes de chauffage fonctionnant grâce à la géothermie, l'utilisation de matériaux d'isolation performants…

L’optimisation de la conception : les bâtiments neufs sont conçus avec une attention particulière à leur performance énergétique dès la phase de conception. Les promoteurs-constructeurs cherchent à optimiser l'orientation du bâtiment, la disposition des pièces, les matériaux utilisés… pour maximiser l'efficacité énergétique et réduire les besoins en chauffage, en climatisation et en éclairage principalement.

Les certifications environnementales : de nombreux projets immobiliers neufs cherchent à obtenir des certifications environnementales pour aller plus loin encore que les normes et réglementations imposées. Ces certifications contribuent à valoriser les biens immobiliers et à renforcer leur attractivité sur le marché. Citons par exemple le HQE ou Haute Qualité Environnementale, la norme NF Habitat ou encore le label THPE, Très Haute Performance Énergétique.

Une absence de vices cachés liés à l'usure : contrairement aux anciens bâtiments, les constructions neuves ne présentent pas les problèmes d'usure et de dégradation qui peuvent affecter la performance énergétique des bâtiments plus anciens. Les équipements et les installations sont neufs, ce qui réduit le risque de vices cachés liés à l'usure et garantit une performance optimale.

Convaincu ? Contactez votre expert Médicis Immobilier Neuf dédié. Il vous accompagne dans toutes les étapes de votre achat neuf confortable et peu énergivore et plus encore ! Découvrez tous les avantages de l’immobilier neuf en un clic.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
817 avis clients