Menu

Les bâtiments à énergie positive dans de vertueux starting-blocks

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Nous sommes dans l’ère des énergies, des économies d’énergies même. Parmi les secteurs particulièrement impactés par les préoccupations environnementales le bâtiment, l’immobilier et l’immobilier neuf plus encore. Sous le sceau de la RE 2020 (Réglementation Environnementale 2020) la construction propose un bâti vertueux intégrant les contraintes du BEPOS ou Bâtiment à Énergie Positive sans les imposer toutefois. Si les impératifs sont donnés, certains constructeurs/promoteurs ou même startups se donnent pour objectif d’aller plus loin encore en proposant des bâtiments plus que passifs : à énergie positive, faisant appel à des techniques et matériaux innovants. Produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment ? Un credo pour les programmes immobiliers neufs d’aujourd’hui. Mais comment ? Zoom sur le connu et sur le plus innovant.

Quels sont les postes de consommation d’énergie les plus importants dans un logement ? Les caractéristiques en chiffres

Hellio, plateforme experte dans la maîtrise de l’énergie et de l’habitat durable livre des éléments importants pour la compréhension des consommations des ménages. À votre avis, quels sont les postes de consommation les plus importants dans un foyer ? Pour quels usages consommons-nous le plus ? Pour vous donner un ordre d’idée :

  • Le chauffage représente 40% des consommations.
  • L’eau chaude sanitaire représente 19% des consommations.
  • Ordinateur, télévision… représentent 9% des consommations.
  • Réfrigérateur et congélateur représentent 7% des consommations.
  • Les modes de cuisson représentent 6% des consommations.
  • Les appareils de lavage représentent 6% des consommations.
  • L’éclairage représente 4% des consommations.
  • Le ménage et notamment l’aspirateur et le fer à repasser représentent 2% des consommations.
  • Les appareils en veille représentent 2% des consommations.

 

Logiquement, tout le monde voudrait vivre dans un bien immobilier permettant de diminuer ses consommations quotidiennes pour alléger la facture annuelle globale. La solution ? Opter pour un programme immobilier neuf en France BEPOS ou Bâtiment à Énergie Positive.

Qu’est-ce qu’un bâtiment (appartement ou maison) BEPOS, Bâtiment à Énergie Positive ? - Définition

Quelle est la particularité d'un bâtiment à énergie positive ?

C’est très simple ! Un Bâtiment à Énergie Positive, qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison, d’un local commercial… produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. La différence est ainsi positive entre :

La consommation énergétique globale du logement ET sa production.

La première comprend l’eau chaude, le chauffage, l’électricité, la ventilation (optimisant également la qualité de l'air)… Et la seconde est assurée par plusieurs dispositifs, faisant le plus souvent appel aux énergies renouvelables. On pense notamment aux pompes à chaleur, aux panneaux solaires ou photovoltaïques ou encore aux éoliennes.

Si le ratio positif est constaté d’une année sur l’autre, le bâtiment peut se targuer de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme et briguer le titre de BEPOS.

Bon à savoir : le BEPOS n’inclut pas dans ses calculs l’énergie nécessaire à la construction d’un bâtiment ainsi qu’aux matières premières extraites. Il s’agit là d’une énergie grise.

BEPOS, habitat durable, bâtiment passif… Quelles différences ? Le Bâtiment à Énergie Positive est un concept d'avenir

En matière de constructions respectueuses de l’environnement, plusieurs possibilités existent. Si elles affichent quelques similitudes, elles ont également de grandes différences à connaître pour être distinguées. Aux côtés du BEPOS, vous trouverez :

1. La maison passive qui se chauffe grâce au soleil, aux occupants du logement et aux appareils électriques. L’intégralité du chauffage est assurée par ce biais mais la notion de production d’énergie n’entre pas en jeu.

2. Le bâti durable est quant à lui un concept beaucoup plus général qui intègre l’aspect environnemental en réduisant les consommations et en choisissant des matériaux durables et non polluants et l’aspect humain en cherchant à optimiser le confort des occupants.

Un bâtiment BEPOS est-il toujours un programme immobilier neuf ? Les normes et réglementation

Non ! Même si une très grande majorité de logements BEPOS sont des logements neufs, il est possible pour un bien ancien d’atteindre ce niveau d’efficacité et de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Le plus simple est alors d’installer un système de production d’énergie capable de faire pencher la balance vers la positivité.

Sans surprise, l’idée d’un bâtiment BEPOS est de réduire ses consommations énergétiques au minimum pour que l’énergie à produire dans les bâtiments soit le moins conséquente possible. Il est ainsi plus facile d’atteindre le ratio positif.

Parmi les leviers exploités par le bâti BEPOS :

1. Une isolation thermique optimale du sol au plafond en passant par les fenêtres, les menuiseries…

2. Un mode de chauffage performant et économique en couplant dans certains cas plusieurs modes de chauffage : pompe à chaleur + poêle par exemple.

3. Un système de ventilation optimal et notamment une VMC double flux.

4. Des appareils performants dont l’étiquette énergétique ne descend pas en dessous de la lettre A.

5. Une réalisation et une architecture bioclimatiques pour une parfaite optimisation de l’orientation et des matériaux.

Comment construire et produire de l’énergie dans un bâtiment à énergie positive ? Les exemples

Nous avons décliné les leviers qui permettent de réduire les consommations énergétiques mais voyons à présent comment produire cette énergie qui vient assurer les besoins de chacun. En fonction de différentes contraintes identifiées (climat, typologie, adresse, ville ou campagne, maison ou appartement…), la solution peut être différente. Il est ainsi possible de recourir à :

  • Des panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques.
  • Une pompe à chaleur, dispositif utilisant l’air extérieur, la chaleur du sol ou encore celle des nappes phréatiques comme source d'énergie pour produire les nécessités des bâtiments.
  • Un dispositif éolien utilisant la force du vent pour produire de l’énergie dans les bâtiments.

 

Bon à savoir : dans une grande majorité de bâtiments BEPOS, un système de gestion intelligente de l'énergie est installé. Il permet de revendre le trop plein d’énergie produit dans le réseau général.

Immobilier neuf et BEPOS : un lien étroit

Il faut comprendre que le label BEPOS est un gage de bâti vertueux et peu énergivore. Il est donc logiquement prisé par les acquéreurs sur le marché de l’immobilier en quête d'un idéal bilan énergétique et d'un bien faiblement consommateur d'énergie. Alors que les constructions neuves sont de plus en plus nombreuses à en respecter les contraintes et enjeux, il est évident que RE 2020 et BEPOS nourrissent un étroit lien.

Mais la RE 2020 n’impose pas le respect du label BEPOS. Celle qui a remplacé la RT 2012, Réglementation Thermique 2012 depuis le 1er janvier 2022 appelle un niveau d’exigence et de performance thermiques élevé sans pour autant devoir nécessairement atteindre celles du BEPOS.

Entre déploiement et intérêt, le BEPOS suscite les passions, véritable secteur d’innovations. Sur le marché, matériaux et équipements futuristes se développent. Quelques exemples ?

Un béton capable de transformer une façade en batterie électrique grandeur nature. Murs et fondations pourraient ainsi être en capacité de stocker l’énergie dans les bâtiments et de l’utiliser à la demande. Travail du MIT, ce type de béton innovant est composé de noir de carbone et de ciment associés à d’autres éléments pour devenir très conducteur. Un projet mené en laboratoire pour l’heure mais qui verra à coup sûr le jour dans les prochaines années.

Deuxième exemple, les vitrages photovoltaïques qui, comme les panneaux du même nom, permettraient de produire de l’électricité grâce au soleil. Imaginez la capacité à produire de l’énergie d’un building tout en verre !

Enfin, troisième et dernier exemple de notre série, les peintures innovantes. En extérieur, certaines peintures dites réflectives rejettent les rayons du soleil et font diminuer la température intérieure en été. D’autres en intérieur font économiser du chauffage aux particuliers. Citons Tempolis (fruit du travail d’une PME des Côtes d’Armor), peinture capable de stocker la chaleur en journée et de la restituer une fois le soir venu. Économie à la clé ? 10 à 15% en moins sur la facture d’électricité annuelle. À vérifier !

En attendant, pour évoluer dans un bâti énergétiquement performant, pour réaliser de belles économies d’énergie toute l’année et/ou pour s’assurer un patrimoine prisé en cas de revente, consultez notre catalogue de programmes immobiliers neufs en France respectueux des dernières normes environnementales. Pour habiter ou pour investir, saisissez VOTRE opportunité !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
764 avis clients