Menu

Le logement durable fait les yeux doux aux Français

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le logement durable est dans tous les esprits. Qui a encore envie d’acheter ou de louer une passoire thermique, ces habitations trop énergivores qui induisent inconfort et factures énergétiques très élevées ? Personne ! Plus encore, un sondage récemment mené par l’association Qualitel auprès de 4 500 Français interrogés par l’institut Ipsos, permet de révéler une appétence des particuliers pour un logement plus vert, moins énergivore, pour un logement durable et respectueux de la planète. Trois quarts des répondants l’affirment : ils rêvent d’un green logement. La question aujourd’hui est de savoir comment optimiser la construction pour créer des logements à la fois durables et agréables ? Zoom sur une tendance.

Le logement durable ne s’oppose pas au logement agréable

Qu’est-ce qu’un logement durable ? Jean-Philippe Vassal, prix Pritzker 2021 en donne une définition simple et efficace « Rendre un logement agréable, c’est le rendre durable ». Celles et ceux qui voudraient les opposer devront donc revoir leur position !


Pour le prouver, Qualitel a présenté son 5ème baromètre pensé en partenariat avec l’Anah mais a aussi souhaité mettre en avant les avantages du logement « vert » à la fois pour l’environnement et pour la qualité de vie des occupants. L’association a également listé les différents leviers permettant d’expliquer et de renforcer le logement durable.

Une grande majorité de Français est favorable au logement écologique

On pourrait penser à un effet de mode, mais il s’agit de plus que ça. Le logement écologique est considéré comme essentiel pour 75% des particuliers interrogés par l’association Qualitel. Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, le respect de l’environnement est partie prenante dans les critères de choix.


Mais qui vit vraiment aujourd’hui dans un logement durable, respectueux de l’environnement, capable de préserver la qualité de vie et le bien-être de ses résidents ? Ajoutons à cela un coût de construction et d’usage maîtrisé et vous avez là la parfaite définition donnée du logement durable. Alors à votre avis, quelle est la part de Français qui affirme évoluer dans un tel bien ? Contre les 75% de ceux qui en rêvent, 30% seulement s’estiment chanceux car occupants d’un bien écologique.


Parmi celles et ceux qui voudraient vraiment tendre vers ce type d’habitat, les 18-34 ans sont les plus demandeurs et motivés, ils sont même prêts à débourser quelques euros supplémentaires tous les mois pour réaliser leur rêve, pour accéder au logement durable. Ils sont ainsi 50% à tendre vers ce changement contre 31% pour les plus de 60 ans.


Si les volontés changent et évoluent rapidement, le logement vert n’est pas encore un critère décisif dans le choix final du bien, toutes générations mêlées. Parmi les répondants, seuls 4% affirment que la volonté écologique a guidé la sélection de leur bien. Les éléments les plus importants restent encore et toujours l’emplacement pour 64% des sondés, le prix pour 54% et la superficie pour 42%. Mais les prises de conscience s’accélèrent et ce pourcentage de 4% pourrait grandement progresser ces prochains mois et ces prochaines années.

Comment les Français perçoivent le logement durable ?

Si les lignes précédentes vous donnent une idée précise de la définition officielle du logement durable, les Français n’en ont pas nécessairement la même perception. Pour les particuliers, un bien écologique est avant tout et surtout une habitation qui leur permet de faire des économies d’énergie et donc d’alléger leur budget logement tous les mois. Un bon point pour le gouvernement après les différentes politiques publiques d’information, d’accompagnement et d’aide menées depuis longtemps.


Aux côtés de cette grande idée, d’autres critères restent quant à eux plus secondaires. Par exemple, 17% des sondés seulement considèrent qu’un logement durable est un logement situé à proximité des différentes infrastructures comme les transports en commun, l’école des enfants, les bureaux ou encore les commerces. Et pourtant, cet élément est majeur dans la durabilité d’un logement. La proximité des équipements est essentielle pour ne pas avoir à utiliser un véhicule personnel et très émetteur de polluant gaz à effet de serre. Pour faire simple, les éléments intrinsèques au logement sont considérés par les Français comme des éléments participant activement à la durabilité du logement, au contraire des éléments extrinsèques.


Autre décalage avec la réalité, la perception de l’impact environnemental des équipements. C’est-à-dire ? Que les Français placent le bac de tri en tête des équipements capables de réduire leur empreinte écologique (pour 4 interrogés sur 10), alors que 14% pensent que la pompe à chaleur est l’élément le plus important et 17% se prononcent en faveur des panneaux solaires et des éoliennes. Les bacs de tri sont bien les éléments les plus importants lorsqu’il s’agit de diminuer l’impact environnemental des foyers, loin devant tous les autres équipements. Mais varier les installations est aussi important dans ce dessin ; à ne pas négliger donc. Évidemment, la donne est vraie couplée à des comportements adaptés.

Quels sont les avantages du logement durable ?

Le plus grand avantage d’un bien écologique est évidemment sa volonté de préserver la planète en diminuant son impact environnemental lors de la conception, de la construction, du fonctionnement et de la démolition. Mais ses atouts ne s’arrêtent pas là. Derrière la durabilité il y a aussi une idée de confort de vie maintes fois évoquée.


Grâce à son baromètre et à ses 4 500 répondants, Qualitel a pu mettre en avant la balance confort entre les logements durables et les logements non-durables. Pour les sondés occupants des premiers, leur bien n’impose aucun compromis relatif au confort de vie. Au contraire même puisque la note globale attribuée est de 7,9/10 dans le premier cas contre 5,6/10 dans le second.


Troisième grand atout de l’immobilier durable, ses atouts économiques. En effet, la conception de la construction permet de réaliser des économies d’énergie au quotidien et de voir ses factures diminuées chaque mois et chaque année. 82% des occupants d’un logement durable se disent contents du coût engendré par leur bien (exception faite de leur loyer ou de leur emprunt) contre 54% de ceux d’un logement non-durable.


Enfin, quatrième et dernier atout, évoluer dans un logement durable procure un certain sentiment de fierté pour la totalité ou presque des résidents contre un peu moins de 70% pour ceux d’un logement non-durable.

Comment bénéficier d’un logement durable ?

Vous l’avez certainement constaté, le gouvernement mène un vaste plan de rénovation énergétique depuis plusieurs années. Parmi les leviers majeurs de celui-ci, des aides comme MaPrimeRénov’ qui font recette auprès des particuliers. Il est donc possible de bénéficier de sérieux coups de pouce pour transformer un logement énergivore en logement durable.


Mais il existe un moyen encore plus efficace d’accéder rapidement et facilement au logement écologique. Comme de nombreux Français, vous pouvez opter pour un programme immobilier neuf en France respectueux des dernières normes environnementales. Pour rappel, nous sommes actuellement et pour quelques semaines encore sous le sceau de la RT 2012, Réglementation Thermique 2012 et nous nous dirigeons vers la RE 2020, Réglementation Environnementale 2020. Ces deux réglementations garantissent d’évoluer dans un logement écologique et peu énergivore dès l’entrée dans les lieux. Les consommations sont en effet soumises à des seuils maximaux dans une volonté écologique, économique et durable. Les sondés plébiscitent ainsi les biens neufs qui répondent à un cahier des charges strict car ils sont jugés plus confortables sur tous les plans (isolation phonique, isolation thermique, niveau d’humidité en intérieur…)


Avec la RE 2020, ce sentiment de confort et de durabilité sera encore renforcé, les exigences en matière de performances énergétiques étant considérablement accentuées pour parvenir au Bâtiment à Énergie Positive ou BEPOS. Pour compléter, la nouvelle réglementation prendra en compte non seulement la performance énergétique du bâti mais également son empreinte environnementale et sa capacité à la gestion et à la production d’énergie. Pour symboliser cette évolution, l’on passe donc dès le début d’année prochaine d’une réglementation thermique à une réglementation environnementale.


Le logement durable est-il l’un de vos critères de choix pour devenir propriétaire ? Oui ? Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf. Ils vous accompagnent dans la sélection de votre bien écologique et confortable.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
557 avis clients