Menu

DIY et rénovation : les Français remontent leurs manches

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Quand il s’agit de rénovation, les Français remontent leur manche. La tendance du DIY n’est pas réservée à la seule décoration intérieure et extérieure. Rénover un logement en suivant les principes du Do It Yourself est au goût du jour. La raison première ? Un coût beaucoup moins élevé pour 60% des Français. Zoom sur cette volonté de faire soi-même et ses raisons.

Petite définition du DIY

Avant de commencer à décrypter les envies et le fonctionnement des particuliers concernant le DIY, il est intéressant d’en donner une rapide définition. Ainsi le DIY ou Do It Yourself est une expression anglaise que l’on peut traduire par « faites-le vous-même » . Cette tendance venue des Etats-Unis définit littéralement la réalisation par soi-même d’un produit ou d’un objet qu’il est possible d’acheter dans le commerce dans sa version finale. En France, la pratique a mis du temps à émerger mais elle est à présent bien ancrée. Le DIY connaît même de plus en plus de dérivés comme l’upcycling, le Do it Green, la couture, le tricot… qui viennent souvent s’opposer à notre société d’hyperconsommation.

Le DIY pour faire ses preuves

Peu de temps après le début de la crise sanitaire, les Français ont commencé à se pencher sérieusement sur le DIY. Plus de temps et moins d’argent, le combo pour passer à l’heure du Do It Yourself. Preuve en est, les Français ont envie de réaliser leurs travaux et de rendre leur logement plus confortable et mieux aménager. De la simple décoration à la complète rénovation, le faire soi-même a la cote, renforcé par un besoin et une volonté de réaliser des économies. Une tendance confortée par une étude menée par le service de facilitation des procédures légales pour obtenir des autorisations d’urbanisme « Permettez-moi de construire ». Les résultats font état de 60% de particuliers réalisant eux-mêmes les travaux dans leur logement pour tout ou partie.


En détail, 35,8% des sondés expliquent faire 100% des travaux seuls dans leur habitat quand 34,6% en délègue une partie seulement à des artisans et adoptent le DIY pour le reste. Enfin, 20,1% des répondants font appel à des artisans pour réaliser la totalité de leurs travaux. 50% des particuliers affirmant réaliser leurs travaux seuls expliquent le faire « à chaque fois » et 39,2% « parfois ».


« La crise du COVID-19 a fait émerger une réelle envie des Français de vouloir améliorer leur habitat, ce par leurs propres moyens. Lorsque l’on reste à travailler chez soi, on prend conscience de l’importance d’avoir une pièce en plus, on a envie d’améliorer son jardin ou encore de repeindre les murs », explique Aurélien De Nunzio, co-fondateur de Permettez-moi de construire.

Pourquoi les Français sont adeptes du DIY ?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent cet engouement pour le Do It Yourself selon l’étude de « Permettez-moi de construire ». La première est, et de loin, que le DIY permet de réaliser de belles économies. Une véritable motivation pour 60% des répondants. 27,6% des sondés sont passionnés par la rénovation, quand 12,4% affirment que faire soi-même permet d’avoir un meilleur résultat.


A chacun son motif pour se plonger dans les travaux DIY. Mais d’ailleurs, quels sont les travaux que les Français réalisent eux-mêmes ? En tête de liste, les particuliers mettent la main à la pâte pour rénover leurs sols et leurs murs à 38,8%. Vient ensuite l’aménagement du jardin à 23,1%. Plus compliqué, 21,8% des répondants s’osent à créer des ouvertures, aux travaux de maçonnerie ou à ceux de construction. Ils n’hésitent pas à mettre en forme une extension de maison par exemple. 13,6% n’ont pas peur de l’électricité et 2,7% s’essayent à la plomberie et aux travaux de chauffage. Nous sommes ici bien loin de la simple déco DIY !


« Les résultats de notre sondage mettent en lumière le fait que 21,3% des Français s’attaquent eux-mêmes aux travaux du gros œuvre. Cela traduit une vraie prise de confiance en leurs capacités à se débrouiller seuls, sur une tâche aussi ardue », affirme Aurélien De Nunzio.

Avant de commencer les travaux DIY

Devenir électricien ou maçon ne s’improvise pas. Avant de se munir de leurs outils, les Français passent donc par une période de formation express. Ils utilisent pour cela différents supports à commencer par des connaissances transmises par leurs parents ou par un membre de leur famille ou de leur proche entourage pour 49,3%. Les tutoriels sur internet sont plébiscités par 43,1% des sondés et 7,6% seulement ont pris des cours de bricolage pour se former ou se perfectionner.

Les objectifs des travaux DIY

Il peut y avoir plusieurs raisons et envies qui motivent la réalisation de travaux dans un logement. Et il est vrai qu’avec le déploiement massif du télétravail, le logement a pris une autre dimension. Pour 43% des particuliers, l’enjeu des travaux DIY est donc de rendre leur intérieur plus confortable. En seconde position, le besoin et/ou l’envie de gagner de la place pour 27,8% des répondants. Vient ensuite la valorisation immobilière en vue de la revente pour 11,9% puis la volonté de rendre leur lieu de vie plus esthétique pour 10,6% des sondés. Dernier dessein mis en avant, l’amélioration de la performance énergétique du logement pour 6,6%.


« Seulement 6,6% des Français effectuent des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur bien. Ce chiffre ne devrait pas tarder à grimper avec la généralisation de MaPrimeRénov’ mise en place au 1er janvier 2021 » pose comme conclusion Aurélien De Nunzio.

Quel budget pour les travaux DIY ?

A votre avis, combien les Français veulent dédiés à leurs travaux ? S’ils les font eux-mêmes, 33,3% souhaitent accorder un budget compris entre 5 000 et 20 000€, 22,4% ont une enveloppe de plus de 50 000€, 19,9% ont un budget allant de 20 000 à 50 000€, 16,7% ont un budget compris entre 2 000 et 5 000€ et 9% ne peuvent pas allouer plus de 2 000€ à leurs travaux Do It Yourself.


Et pour alléger le coût tout en optimisant les efforts et le chantier, les particuliers font appel à leurs amis. 60,6% des bricoleurs sollicitent ainsi un ou une ami(e) pour les aider alors que 47,9% peuvent compter sur leur conjoint et 7% sur leur voisin ou voisin(e).


Et vous ? Que pensez-vous de la tendance DIY ? Êtes-vous prêt(e) à mener votre propre projet de rénovation ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
437 avis clients