Une ferme urbaine prévue à Paris en 2020

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
14 000m² de verdure nichés sur les toits de Paris, bienvenue dans la nouvelle ferme urbaine de la capitale. À 20m du sol, le Parc des Expositions du 15ème arrondissement accueillera en mai prochain 20 maraîchers au quotidien. 

La plus grande ferme urbaine d'Europe


Alors que l'agriculture se développe généralement au sol, les complexes type fermes urbaines sont de plus en plus nombreux à s'implanter dans les villes. Le foncier manquant, les exploitations s'installent en hauteur, sur les toits inoccupés. La ferme urbaine parisienne n'échappe pas à la règle, pensée à 20m de hauteur.

Et le projet fait déjà parler. Il s'agit en effet de la plus grande ferme urbaine d'Europe avec ses 14 000m², soit non moins de deux terrains de football.

Un emplacement remarquable pour la ferme urbaine parisienne


L'exploitation s'offre une localisation de choix. Elle prend place sur les toits du Parc des Expositions de la Porte de Versailles dans le 15ème arrondissement. Située sur le pavillon 6, elle sera gérée par la filiale de Chambre de commerce et d'industrie Paris Ile-de-France, Viparis et par le groupe Unibail Rodamco Westfield.

Le complexe est véritablement pensé comme un quartier, comme un prolongement du Parc des Expositions intégré à la ville. L'architecte en charge de la ferme urbaine, Jean Pistre a récemment affirmé dans les tribunes du Figaro : "Nous livrons un petit quartier. La ville se prolonge à l’intérieur du parc qui s’intègre dans la ville. Le pavillon 6 préfigure cette disposition." Il a également ajouté que "pour éviter l’engorgement des canalisations, l’eau de pluie est stockée sur le toit jusqu’à l’évaporation."

Les fruits et les légumes de la ferme urbaine parisienne


C'est donc à 20m du sol que sera cultivée une trentaine d'espèces de fruits et de légumes, pour une production estimée à 200 tonnes de fruits, de légumes et d'aromates par année.

Les 20 maraîchers installés cultiveront environ une tonne de légumes, de fruits et d'aromates quotidiennement en haute saison.

Pour l'heure, le label bio n'est pas à l'ordre du jour pour les produits de cette ferme urbaine. L'exploitation est en effet hors-sol, la rendant inéligible à l'agriculture biologique. Cependant, les porteurs du projet l'affirment, les plants et les nutriments respecteront les critères biologiques.

À qui est destinée la récolte de la ferme urbaine de Paris ?


Les produits cultivés sur les toits de la capitale seront proposés aux différents restaurants du Parc des Expositions dont Le Perchoir, restaurant de 300 couverts réputé pour sa vue remarquable sur les toits de Paris. Les fruits et légumes seront également utilisés dans les deux nouveaux hôtels, le Mama Shelter et le Novotel, qui accueilleront leurs clients dès 2020. Au total, plus de 440 personnes pourront séjourner dans ces établissements.

Et ce n'est pas tout : "La ferme urbaine alimentera aussi les habitants du sud de Paris et des communes limitrophes directement ou par le biais de la distribution, des restaurations collectives et des hôtels", explique Pascal Hardy, fondateur d’Agripolis et co-fondateur de Nature Urbaine.
 
Impossible donc pour tous les Parisiens d'aller chercher leur panier de fruits et de légumes chaque semaine. Une petite déception compensée par l'opportunité de louer l'une des 135 parcelles de 1,80m² réservées aux particuliers souhaitant cultiver leur jardin toute l'année. Les tarifs de location ne sont pas encore connus.
 
Que pensez-vous de cette initiative et, plus largement, des fermes urbaines ? Seriez-vous intéressé(e) par la location d'une petite parcelle de 1,80m² ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers