L'immobilier écologique a-t-il encore la cote en 2020 ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’immobilier écologique faisait état de 945 000 logements neufs labellisés ou prochainement labellisés par un label environnemental fin 2019. Des chiffres en constante croissance qui démontrent un dynamisme marqué de ce segment du marché. Mais certains labels ont davantage la cote que d’autres. Zoom.

Récent bilan de l’immobilier écologique


Selon les derniers chiffres relevés fin 2019, 945 000 logements neufs sont porteurs ou seront porteurs d’un label Effinergie. Parmi ceux-ci, 14,5 millions de m² d’immobilier tertiaire. 60 000 logements Effinergie+ sont actuellement en cours de construction ou ont déjà été livrés. Ce label va encore 20% plus loin que l’actuelle RT 2012 (Réglementation Thermique 2012).


Pour rentrer dans les détails, 5 600 logements neufs sont engagés dans l’un des labels Effinergie 2017. En 2019, 54 nouvelles opérations Effinergie 2017 ont vu le jour, soit une augmentation de 13% en comparaison de 2018. Si les volumes restent faibles, l’augmentation est quant à elle bien réelle.


Marginal, le label Bepos+ Effinergie 2017 n’a été sollicité qu’à une seule reprise l’an dernier.

Les chiffres du label BEPOS Effinergie 2013


Chaque année, 1 300 logements neufs sollicitent la labellisation BEPOS Effinergie 2013 ou BEPOS Effinergie 2017. L’objectif ? Viser l’immobilier neuf à énergie positive.


Au total, 3 140 logements neufs sont porteurs ou seront porteurs de l’un de ces deux labels. Ils sont répartis dans 105 programmes immobiliers neufs résidentiels sur tout le territoire.


Les 1 300 biens immobiliers neufs annuellement engagés dans cette démarche sont en forte hausse. La proportion était de 640 logements neufs par année entre 2014 et 2016.

Les labels Effinergie pour dépasser les objectifs de la RT 2012


Cette augmentation du nombre d’opérations immobilières porteuses ou demandeuses d’un label Effinergie témoigne d’une prise de conscience : l’immobilier écologique doit se généraliser dans le secteur, au-delà des obligations données par les réglementations thermiques. Si la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012) apporte aujourd’hui des évolutions majeures pour l’immobilier, des bâtiments moins énergivores, des logements plus économes, mieux isolés, plus confortables… l’engagement des constructeurs/promoteurs au-delà de ces obligations est une bonne chose.

Le secteur de l’immobilier est en effet l’un des plus polluants du monde. Intégrer les labels Effinergie dans la réflexion permet donc de laisser entrevoir un avenir moins impactant pour la planète.
Pour les occupants, cela signifie également des biens toujours moins énergivores, toujours mieux isolés, toujours plus confortables à vivre. Un vrai avantage que véhicule l’immobilier écologique.

Un tournant se présente pour l’immobilier, engageant le secteur dans un tournant écologique majeur, un virage à 360° déjà amorcé par la RT 2012 et plus encore par la RE 2020 (Réglementation Environnementale 2020).

Les labels écologiques sont-ils des critères importants dans votre choix de logement ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers