Des pavés en forme de coquillage à Nice pour faire baisser la température

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

C’est une expérimentation peu commune qui a été menée à Nice cet été. La ville a installé des pavés en forme de coquillage pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre la chaleur estivale plus supportable en son centre.

Exit les îlots de chaleur avec des pavés en forme de coquillage


Avec le réchauffement climatique, la multiplication des îlots de chaleur dans les grandes villes. Un phénomène qui participe à la difficulté de vivre en milieu urbain lors des périodes de fortes chaleurs voire de canicule. C’est pour le contrer que Nice a décidé en juillet dernier d’installer des pavés en forme de coquillage dans ses rues. Ils ont été directement ajoutés sur la nouvelle voie du tramway.


L’arrêt du tramway menant jusqu’à l’aéroport a notamment été équipé de ces dalles anti-canicule.

Comment fonctionne les pavés en forme de coquillage ?


Couplés à un système qui les humidifie, les pavés en forme de coquillage permettent de rafraîchir l’air ambiant. Ces éléments ont été pensés comme un sol transpirant l’eau. Il est le fruit du travail d’étudiants ingénieurs de l’ESITC de Caen (Normandie). Ils ont ensuite fait appel à une usine des Hauts-de-France, l’usine d’Harnes pour les concevoir avec des coquilles Saint-Jacques « concassées pour être à la bonne granulométrie et mélangées à des granulats », explique Sébastien Fernet, le chef d'exploitation Colas de Nice.


Plus concrètement, « le principe est d'avoir un réseau d'adduction d'eau sous le pavé. Avec l'évaporation liée à la chaleur, l'eau arrive à remonter à la surface » affirme-t-il encore. Les pavés sont gérés par un programme informatique qui peut encore être perfectionné. Pour les activer ou non, il prend en considération la température, le niveau d’humidité, la chaleur ressentie… « L'idée est de l'allumer pendant les périodes les plus chaudes, le mettre en route ou l'arrêter selon l'ensoleillement », affirme encore Sébastien Fernet.

Le financement des pavés en forme de coquillage à Nice


Lutter contre les îlots de chaleur est une priorité à Nice, preuve en est du coût de cette expérimentation. Pour équiper les rues de 500m² de pavés en forme de coquillage, l’enveloppe demandée a été de 254 000€. Mais une grande partie du projet a été financièrement assumée par l’établissement public d’aménagement de l’Eco-Vallée Plaine du Var.


« On ressent un effet rafraîchissant mais l'objectif est de mesurer ça de manière scientifique. Il ne s'agit pas seulement de mettre de l'eau sur la chaussée », affirme la métropole.


Alors que ces dalles anti-canicule ont été posées fin juin 2019, les retours sur l’expérimentation sont attendus et devraient être conjointement rendus par la métropole et l’entreprise 2EI en charge de leur évaluation. 


Êtes-vous passé par Nice cet été ? Avez-vous aperçu ces coquillages anti-canicule lors de votre visite de la ville ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers