Les aides à la rénovation énergétique région par région

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En tête des aides à la rénovation énergétique, le Cite ou Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique. Et ce n’est pas le seul coup de pouce proposé aux particuliers. Aux programmes nationaux peuvent s’ajouter des aides locales, départementales et régionales qui allègent le coût global de la rénovation. Tour de France des aides disponibles. Un rendez-vous à ne pas manquer ces prochaines semaines.

Les aides à la rénovation énergétique nationales


Vous avez pour projet de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Voici les aides nationales dont vous pouvez bénéficier :


• Le Cite ou Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique : 30% maximum des travaux destinés à faire baisser le DPE d’un logement sont pris en charge (isolation, équipement de chauffage, d’eau chaude…)
• L’éco-PTZ ou éco Prêt à Taux Zéro qui finance jusqu’à 30 000€ de travaux destinés à faire baisser le DPE d’un logement.
• Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) qui donnent un coup de pouce aux particuliers pour améliorer les performances énergétiques de leur logement.

Les aides à la rénovation énergétique en Auvergne-Rhône-Alpes


Dans la Drôme : une aide de 7 500€ pour tous les propriétaires qui souhaitent réaliser un bouquet de travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement. Une aide forfaitaire allant de 2 500 à 5 000€ peut également être accordée pour l’installation d’un système de chauffage performant.


En Savoie : une aide à hauteur de 10% du montant des travaux de rénovation (dans la limite de 16 000€) peut être accordée aux particuliers qui installent des équipements fonctionnant à l’aide des énergies renouvelables ou qui réalisent des travaux destinés à améliorer la performance énergétique de leur logement. 


Dans le Rhône : des aides forfaitaires sont accordées pour la réalisation de travaux destinés à améliorer la performance énergétique du logement. La ville de Genay offre également une exonération de la taxe foncière à hauteur de 50% aux propriétaires effectuant des travaux de rénovation énergétique.

Les aides à la rénovation énergétique en Bourgogne Franche-Comté


Dans l’Yonne, la communauté d’agglomération de l’Auxerrois vient compléter le aides de l’Anah avec une aide forfaitaire de 2 000€ maximum pour la réalisation de travaux de performances énergétiques. L’objectif ? Une performance énergétique améliorée d’au moins 35%.


Dans le Jura, les jeunes ménages qui se portent acquéreurs d’un logement ancien et qui réalisent des travaux peuvent profiter de 2 000€ si le DPE est ensuite amélioré. Etonnant, ce coup de pouce est accordé sans obligation de travaux. Les acheteurs doivent simplement mener une réflexion autour de la problématique énergétique.

Les aides à la rénovation énergétique en Bretagne


Dans le Finistère, les aides de l’Anah sont complétées par une aide forfaitaire pour les propriétaires qui réalisent des travaux d’isolation dans leur habitation. Ils peuvent ainsi bénéficier d’une enveloppe d’un maximum de 5 000€ en fonction de leurs conditions de ressources et de la date de construction du logement.


En Ille-et-Vilaine, la métropole de Rennes complète les aides de l’Anah lors de travaux de performance énergétique. Le montant du coup de pouce est de 500€ si la performance est améliorée de 35% au moins. Dans le cas d’un investissement locatif, l’enveloppe peut grimper à 1 500€.

Rendez-vous à la rentrée pour découvrir les autres aides à la rénovation énergétique locales accordées en France.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers