La transition écologique : la grande priorité du gouvernement

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Lors de sa campagne, Emmanuel Macron avait promis une enveloppe de 20 milliards d’euros destinée à la transition écologique. Le gouvernement semble vouloir tenir ses promesses. Le 25 septembre 2017, il a décliné ses trois priorités en matières d’environnement à savoir : les transports durables, les énergies renouvelables et la rénovation thermique des bâtiments. Explications.

Édouard Philippe détaille le Grand plan d’investissement


Le Premier ministre français a dévoilé les détails du Grand plan d’investissement avancé par Emmanuel Macron. Au total, 56,3 milliards d’euros seront investis pendant le quinquennat pour « accélérer l’adaptation de la France au XXIème siècle, soutenir un nouveau modèle de croissance et préparer l’avenir des générations futures » a expliqué Édouard Philipe.


Et 20 milliards d’euros de cette enveloppe seront uniquement dédiés à la transition écologique. Elle prend la tête devant la formation et ses 15 milliards d’euros, l’innovation et ses 13 milliards d’euros et le numérique et ses 9 milliards d’euros.


« Le grand plan d’investissement doit permettre d’amplifier le développement des énergies renouvelables (accroissement de 70 % de la production d'ici 2022, ndlr), l’émergence d’un modèle de transports durables discuté en ce moment dans le cadre des Assises de la mobilité et l’effort de rénovation thermique des bâtiments », affirme Édouard Philippe.

La transition écologique met le cap sur la rénovation des passoires thermiques


En matière de transition écologique, le premier grand chantier est celui de la rénovation des « passoires thermiques » du parc privé. Le gouvernement annonce qu’un million fera l’objet de travaux par le biais, notamment, du programme « Habiter mieux ». Aujourd’hui, deux millions de foyers modestes en situation de précarité thermique sont recensés en France. Ce chantier est mené par l’Anha, Agence nationale de l’habitat.


Autre avancée, une prime à destination des ménages français permettant de financer la rénovation écologique de leur logement (objectif : 75 000 par année).


Les logements sociaux bénéficieront eux-aussi d’une enveloppe conséquente de 3 milliards d’euros supplémentaires par le biais de la Caisse des dépôts, dans l’optique d’une rénovation de grande ampleur. Le but est ici de rénover 500 000 logements sur 5 ans, soit 100 000 par année.

Le Grand plan d’investissement en chiffres


Pour résumer, ces prochaines années :


• 9 milliards d’euros seront destinés à la rénovation des bâtiments
• 7 milliards d’euros seront destinés aux énergies renouvelables
• 4 milliards d’euros seront destinés aux transports
• 20 millions d’euros seront destinés à convertir des PME (5 000 au total) à la lutte contre le gaspillage

Comment financer le Grand plan d’investissement ?


La transition écologique et, plus largement, le Grand plan d’investissement, seront financés sans impacter le solde budgétaire. L’économiste en charge de ce dernier, Jean Pisani-Ferry affirme qu’il ne s’agit que « de réallocation, de réaffectation et d’activation de certains crédits » dans un rapport destiné au Premier ministre. Dans les faits, cela signifie que :


• 10 milliards d’euros seront financés par la dernière tranche du plan d’investissement d’avenir
• 12 milliards seront financés par des crédités réalloués
• 11 milliards seront financés par des emprunts à la CDC
• 24 milliards seront financés par des dotations budgétaires.


Rendez-vous dans cinq ans pour le bilan…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers