Le dispositif « Eco-Rénovons » séduit 340 copropriétés à Paris

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le 18 janvier dernier, la mairie de Paris révélait que 340 copropriétés souhaitaient participer au nouveau dispositif « Eco-Rénovons » largement diffusé en mai 2016. Cela représente plus de 11 000 logements du parc parisien. Un premier bilan « extrêmement positif » selon l’adjointe EELV à l’Environnement de la mairie de Paris, Célia Blauel.

« Eco-Rénovons », un indispensable projet dans la capitale


Si la mairie de Paris a lancé ce dispositif, c’est avant tout pour permettre à son parc immobilier d’être rénové. En effet, 90% des 47 000 copropriétés parisiennes ont été construites avant l’entrée en vigueur de la toute première réglementation thermique datée de 1974.

Fonctionnement du dispositif « Eco-Rénovons »


Pour être mené à bien, le projet dispose d’une enveloppe de 35 millions d’euros à dépenser sur cinq ans. Dans les faits, la Ville de Paris apporte ainsi son aide, gratuite, pour réaliser des dossiers de diagnostic énergétique. Elle facilite ensuite la mise en relation entre les particuliers, les architectes, les organismes de financement… tout en répondant aux questions des premiers.

La visée du projet


Le but de cette vaste opération est d’intéresser les propriétaires privés et de les pousser à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur bien situé en copropriété. Il s’agit également, plus largement, de réduire l’impact du bâti sur l’environnement (émissions polluantes), d’alléger la facture des ménages (un logement bien isolé consomme moins qu’un logement thermiquement défaillant !) et à lutter contre la précarité énergétique. Et il semble que l’urgence soit réelle. Le chauffage dans la capitale représente 60% de la consommation énergétique globale des bâtiments. Célia Blaudel insiste en expliquant qu’il s’agit « de la deuxième source d’émissions de gaz à effet de serre, après le transport ».


La mairie de Paris estime que rénover son bien et/ou végétaliser un toit permet(tent) de réduire la facture énergétique d’un ménage de 15 à 40% selon les cas.

Après le succès, le rappel


Face à l’engouement suscité par cette première initiative, la mairie de Paris a décidé de réitérer l’expérience. Le volet 2 d’« Eco-Rénovons » est prévu dans quelques jours, en février 2017. Il se focalisera davantage sur les immeubles plus traditionnels de la capitale, haussmanniens notamment. Si leur rénovation semble plus difficile à mener, l’élue Célia Blaudel explique que ce n’est pas « forcément le cas ».


L’objectif final est de rénover 300 copropriétés d’ici à 2020.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers