À la découverte de l’écoquartier des Portes du Pyla

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans le bassin d’Arcachon se niche l’agréable commune de la Teste-de-Buch. Soucieuse de son développement responsable, la ville accueille un nouvel écoquartier unique en son genre. Dans cette localité prisée des touristes et qui a su préserver son identité, le projet vaut la peine que l’on s’y arrête.

L’environnement de l’écoquartier


La Teste-de-Buch compte aujourd’hui 26 000 habitants répartis sur une petite surface seulement. En effet, sur les 26 000 hectares qui composent la commune, 92% sont classés en zone naturelle. Au total, la ville réunit 10 000 hectares d’eau, 10 000 de forêt et 25 kilomètres de plage.


Avec autant de zones naturelles, il était donc inespéré de pouvoir édifier un écoquartier. Le foncier est très rare dans la commune, d’autant plus celui accordé à la construction de nouveaux logements.

Une belle opportunité


Mais en 2013, l’hôpital Jean-Hameau a déménagé. Installé pendant plusieurs années au cœur de la Teste-de-Buch, il a laissé vacants 11,5 hectares de foncier. Une vraie opportunité pour le maire de la ville qui a rapidement lancé un appel à projets pour la construction de logements neufs. La population de la municipalité faisant face à une pénurie de biens pour se loger, l’occasion était belle !

Un projet d’écoquartier respectueux de son cadre


À cadre exceptionnel, projet exceptionnel. C’est ainsi qu’est née l’idée de l’écoquartier des Portes du Pyla. Cette nouvelle zone résidentielle regroupera à terme des commerces, des logements et des services en affichant une forte volonté de respect de l’environnement. Tous les regards seront tournés vers ces exigences.


Ainsi, les équipements déjà pensés pour cet écoquartier comptent parmi eux un chauffage novateur qui réutilise l’eau chaude en provenance de l’extraction du pétrole réalisée non loin. Cette technique permettra de chauffer les appartements, mais également de les alimenter en eau chaude à 80%. Les 20% restants seront fournis par du biogaz produit par la méthanisation.
La solution ici proposée est une grande première mondiale. Elle est mise en place avec le concours du premier producteur d’hydrocarbures français, Vermilion Energy, mais aussi avec Cofely Services du groupe Engie.


Au final, ce type de production permettra aux habitants de diviser par deux leur facture de chauffage pour une économie estimée à 1 000 euros par an selon le PDG du groupe PICHET, Patrice Pichet. Ce dernier est en charge de la construction des logements privés de l’écoquartier.

L’organisation de l’écoquartier des Portes du Pyla


Le projet comptera à terme 450 logements. 30% d’entre eux auront une vocation sociale. Les biens seront répartis sur plusieurs hameaux, tournés vers une magnifique place centrale ainsi que des commerces. Chaque secteur de l’écoquartier aura son identité propre, son style bien à lui.


Tout autour des habitations, les résidents pourront cheminer par la biais d’un plan de circulation douce, tout en (re)découvrant des vergers, des potagers, un parcours sportif, un terrain multisports, une piscine…


Le projet intègre même une « conciergerie solidaire » destinée à aider les habitants dans certaines de leurs démarches (covoiturage, réception de colis, garde d’enfants…).


Les premiers logements de cet exceptionnel écoquartier ont été livrés en novembre 2016. Tous devraient être terminés en 2019.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers