Où investir dans l’immobilier ? Marseille et ses disparités

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Éclairés par l’étude de Capital.fr et de nombreux professionnels de l’immobilier, continuons notre découverte des secteurs prometteurs des grandes villes françaises. Après Bordeaux et Lille, direction Marseille. La cité phocéenne est la ville de tous les contrastes, le marché immobilier à Marseille n’échappant pas à cette règle. Ainsi, les investisseurs peuvent espérer une rentabilité plus ou moins importante en fonction du secteur et du type de bien acheté. Mais certains quartiers sont vraiment à privilégier.

Le contexte global des prix de l’immobilier à Marseille


Les prix de l’immobilier à Marseille varient du simple au double. Ainsi, pour un appartement des années 60, il faut débourser 1 800 euros/m² en moyenne. Pour un bien dans un immeuble haussmannien, comptez 3 500 euros/m². Et dans le neuf, les prix sont en moyenne de 3 700 euros/m². Mais attention, la tendance globale reste à la baisse tant pour les prix à l’achat (-4,1%) que pour les loyers (-5%) sur une année. Il est donc préférable d’investir dans certains quartiers pour espérer une correcte rentabilité.

Euroméditerranée ou l’attrait de l’immobilier neuf à Marseille


Le quartier Euroméditerranée est aujourd’hui conseillé pour les investisseurs qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf (et donc, profiter de la loi Pinel). Ce secteur du 3ème arrondissement marseillais affiche des prix compris entre 3 500 et 3 700 euros/m² sur ce segment du marché. Il est cependant possible de se tourner vers l’ancien à des prix défiant toute concurrence (1 800 euros/m² en moyenne). Mais soyez prévenu, les biens sont alors dégradés et à rénover entièrement.

Pour espérer la valorisation de son bien dans les années à venir, mieux vaut se tourner vers l’écoquartier Smartseille, à deux pas de la ligne de métro 2, où les prix de l’immobilier à Marseille n’excèdent pas les 3 000 euros/m².  

Rendez-vous dans 10 ans dans le secteur Belle de mai


Le quartier Belle de mai sera, dans les prochaines années, desservi par une nouvelle ligne de TGV reliant Barcelone. Dans les dix prochaines années, la caserne du Muy deviendra quant à elle un pôle multimédia. Il faudra donc être patient pour espérer une belle valorisation de son patrimoine immobilier (estimée jusqu’à 7%). De ce côté, de bonnes affaires sont à faire. L’ancien n’excède pas les  2 000 euros/m² quand le neuf plafonne à 3 000 euros/m².

Quand le tramway augmente la valeur du quartier Sainte-Anne


Annoncée pour 2020, la desserte du tramway fera très certainement grimper les prix de l’immobilier à Marseille dans le quartier Sainte-Anne. Le potentiel de hausse est estimé à 8%. Ici, les familles surtout, déboursent 2 800 euros/m² pour un appartement de moins de cinq ans. Les immeubles neufs, à deux pas des calanques, affichent quant à eux 3 500 euros/m².

Sources : Constructa, Eiffage Imm., Immobilière Pujol, Connexion Immobilier, Michel de Chabannes.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers