Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Immobilier neuf : quels sont les désirs des acheteurs ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que la France a rouvert ses terrasses et que la vie semble retrouver un peu de sa normalité, les Français sont plus que jamais enclins à en profiter pour réaliser leurs projets. Parmi les desseins qui leur tiennent à cœur, devenir propriétaire fait partie de leurs immédiates priorités. Mais pas dans n’importe quelles conditions. Les besoins et envies, des jeunes accédants principalement, sont tournés vers l’immobilier neuf et ses avantages. Ce segment du marché a plus que jamais la cote alors que la crise sanitaire n’est pas encore oubliée. En ce printemps 2021, portrait des envies, du profil et de la vision des futurs acquéreurs.

L’immobilier neuf attire sensiblement les mêmes acheteurs

En comparaison d’il y a quelques mois, le profil des acquéreurs français n’a que très peu évolué sur le segment de l’immobilier neuf. Ainsi, alors que le monde est en mouvement et en adaptation permanente, le marché, lui, reste stable dans ses grandes lignes. Le groupe SeLoger a mené l’enquête pour déterminer précisément le contour de ce portrait-robot du potentiel acheteur dans le neuf. « L’étude que nous avons réalisée auprès de 4 000 porteurs de projet nous apprend que dans le neuf, 52 % des acheteurs sont des primo-accédants » explique le groupe. Les primo-accédants sont ceux qui deviennent propriétaires pour la première fois. Et ils sont de plus en plus attirés par l’immobilier neuf.


Plus encore, 35% soit un tiers des sondés ont d’ores et déjà mentionné leur appétence pour l’immobilier neuf. Un pourcentage qui progresse de 17% en comparaison de septembre 2020, soit il y a moins d’une année.
Aux côtés des certitudes, il y a les incertains. Selon l’étude SeLoger toujours, deux tiers des futurs acquéreurs sont hésitants entre immobilier neuf et immobilier ancien. La part d’acheteurs sur le segment du neuf pourrait donc considérablement progresser cette année.

Des critères précis pour le choix du bien immobilier neuf

Des primo-accédants toujours, des investisseurs en loi Pinel aussi, le profil des nouveaux propriétaires dans l’immobilier neuf n’a donc que peu évolué. A contrario, les critères de recherche et de choix ont eux observé quelques changements depuis la période pré-Covid. À votre avis, quelles sont les grandes évolutions qui font pencher la balance en faveur d’un logement neuf ou d’un autre ?


Selon l’étude SeLoger, le plus grand bouleversement concerne deux éléments : les acquéreurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers une maison neuve ou assimilé. 41% des porteurs de projets sont enclins à devenir propriétaire d’une villa. Une demande en augmentation constante.


Mais ce ne sont pas seulement les maisons qui ont la cote. En effet, plus généralement, les acheteurs font le choix d’un extérieur. Alors que les balcons, les terrasses, les loggias et les jardins privatifs ont longtemps été considérés comme un luxe, un supplément, un accessoire, en ville principalement, les programmes immobiliers neufs en France proposant des logements neufs avec espaces extérieurs sont aujourd’hui pris d’assaut. Tout le monde veut pouvoir prendre l’air depuis chez soi, s’installer sur son balcon pour déjeuner ou profiter de la terrasse pour se prélasser. Juste au cas où…


Selon l’étude précitée, 36% des acquéreurs en cours de projet souhaitent bénéficier d’un extérieur dans leur futur bien. Depuis le premier confinement ce pourcentage est en croissance permanente.


Plus que de simples extérieurs, la tendance révèle que les Français veulent aujourd’hui être bien chez eux. Alors que la routine qui consistait à rentrer chez soi seulement après le travail et les loisirs a été brisée, les envies et besoins ont évolué. Espaces extérieurs, m² supplémentaires, végétalisation, luminosité… sont des critères de recherche désormais incontournables.

Des préoccupations écologiques et économiques pour l’immobilier neuf

L’un des grands avantages de l’immobilier neuf est d’être économique et écologique. Voilà un critère cher aux acquéreurs qui sont aujourd’hui particulièrement attentifs au DPE, Diagnostic de Performance Énergétique du bien acheté pour plusieurs raisons :

  • Un bon DPE est synonyme de logement parfaitement isolé thermiquement voire phoniquement.
  • Un bon DPE est synonyme de logement peu énergivore.
  • Un bon DPE est synonyme de factures énergétiques allégées toute l’année.
  • Un bon DPE est synonyme d’environnement préservé.

 

Un bien immobilier neuf répond à tous ces critères. Respectueux de la RT 2012, Réglementation Thermique 2012 et prochainement de la RE 2020, Réglementation Environnementale 2020, les logements neufs affichent un DPE généralement compris entre A et C. Les critères énergétiques, économiques et environnementaux sont donc respectés.

Les petites villes pour un achat immobilier neuf

Contrairement aux annonces, les acquéreurs n’ont pas déserté massivement les grandes villes. Mais il faut se l’avouer, les cités verdoyantes à taille humaine font battre le cœur des acheteurs. 46% de ces derniers affirment diriger leurs recherches de logement neuf vers une ville de moins de 20 000 habitants, soit un pourcentage en hausse de 31 points en comparaison de la même période il y a un an (mai 2020).


C’est ainsi dans les petites villes que les acheteurs ont le meilleur pouvoir d’achat immobilier pour devenir propriétaire d’un nombre de m² suffisants et adaptés à leurs besoins. Plus encore, le déploiement du télétravail a rendu possible et plus facile la délocalisation des salariés.


Logiquement, les acquéreurs qui se dirigent vers les petites et moyennes villes sont particulièrement regardant sur la connectivité (le débit internet) de leur futur logement.

L’immobilier neuf suscite les passions

La crise sanitaire et le contexte économique morose n’ont pas entamé le moral et la confiance des acheteurs dans l’immobilier neuf. 46% des acquéreurs estiment même que le moment est venu de franchir le pas de l’achat. Individuellement, la confiance est donc toujours présente, plus que jamais même. Preuve en est, 73% des investisseurs, soit trois quarts d’entre eux, affirment que l’immobilier neuf est une valeur refuge, un placement sûr pour l’avenir.

Stocks et prix, les tendances sur le marché immobilier neuf

Mais l’offre sera-t-elle suffisante pour répondre à la demande ? C’est ici que la nuance s’invite. En effet, l’immobilier neuf affiche actuellement un important engouement de la part des accédants à la propriété comme des investisseurs. Tous souhaitent profiter du Prêt à Taux Zéro et de la loi Pinel et plus largement des avantages de l’immobilier neuf. Cette demande met le marché sous tension. Il a bien du mal à répondre à la demande d’autant que les permis de construire accordés ont été beaucoup moins nombreux ces derniers mois. Restons confiants, le plan de relance devrait apporter des solutions concrètes pour booster l’immobilier neuf et faire face à la demande des acheteurs.


Du côté des prix, la stabilité reste de mise si l’on observe le contexte national. Ainsi, le prix moyen au m² d’un bien immobilier neuf culmine à 4 906€ soit une hausse contenue de 5% sur 12 mois. Mais attention, cette tendance est très différente en fonction des localités. Les programmes immobiliers neufs en Bretagne par exemple affichent une progression de 9% sur une année.


Vous êtes attiré(e) par l’immobilier neuf ? Quel est votre projet ? Que votre idée soit de devenir propriétaire de votre résidence principale ou de réaliser un investissement locatif serein, les experts Médicis Immobilier Neuf vous accompagnent dans tous vos projets. Contactez-les !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
387 avis clients
Avis vérifiés