Résidence secondaire : les Français effrayés par les taxes

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Se prélasser au bord de la piscine de sa résidence secondaire, profiter du grand air, prendre le temps d’écouter les cigales… nombreux sont les Français qui rêvent d’avoir un pied-à-terre en dehors de leur résidence principale. Mais voilà, posséder une résidence secondaire a un coût qui freine grandement les envies d’évasion. Tour d’horizon des frais et taxes à ne pas oublier avant de se lancer.

Pourquoi les Français rêvent d’une résidence secondaire ?


Selon un récent sondage OpinionWay, 55% des Français rêveraient d’avoir une résidence secondaire et ce, pour différentes raisons. La première étant de profiter de sa retraite (28%) et la seconde de constituer un patrimoine financier et immobilier solide (21%).


Mais pour autant, le rêve ne devient que rarement réalité. En effet, les potentiels acquéreurs ont peur des taxes liées à la détention d’une résidence secondaire. Pour 59%, la taxe foncière et la taxe d’habitation sont des freins majeurs à leurs projets.


Viennent ensuite les frais liés à l’entretien du bien, mais aussi les factures d’eau, d’électricité, de chauffage, sans oublier les assurances qu’il faut assumer pour une occupation partielle à l’année. Des frais qui viennent évidemment s’ajouter à ceux d’une résidence principale.

Les critères d’achat d’une résidence secondaire


Et lorsque les acquéreurs décident de franchir le pas, ce n’est pas sans observer certaines indispensables conditions. La résidence secondaire doit en effet être exempte de travaux, avoir un prix très raisonnable et être suffisamment spacieuse pour réunir toute la famille.

La résidence secondaire, un investissement pérenne ?


Si de nombreux Français restent frileux quant à l’achat d’une résidence secondaire, d’autres ont bien conscience que cet investissement peut s’avérer rentable sur le long terme. Ils décident ainsi de franchir le pas, même s’ils sont locataires de leur résidence principale. Un tiers des locataires interrogés se dit ainsi prêt à acquérir une résidence secondaire. Il semblerait en effet que le coût de ce type de bien soit sensiblement inférieur à celui d’une résidence principale. La possibilité est ainsi donnée, à la retraite par exemple, de profiter d’un revenu complémentaire non négligeable. En attendant, toute la famille peut profiter de belles vacances !


* Le sondage OpinioWay a été réalisé entre le 2 et le 4 mai 2017 auprès d’un échantillon de 1500 personnes âgées de 18 ans et plus. Cet échantillon est représentatif de la population française.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers