Nouvelle hausse des charges de copropriété en France

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les récents chiffres publiés par l’ARC (Association des responsables de copropriété) ont révélé une hausse des charges de copropriété en 2016 (+4%). Ce mouvement intervient après une année stable en 2015 et une chute en 2014 (-4,9%).

L’augmentation des charges de copropriété en résumé


Un copropriétaire français dépense en moyenne 46,77 euros par m² et par année pour honorer ses charges de copropriété, soit une évolution de 4% sur 12 mois. En 2016, trois dépenses ont considérablement augmenté, celles liées aux frais de gestion, au chauffage et à l’assurance de l’entité. Les autres postes de dépense progressent également, mais plus modérément* :


• Chauffage : +8,6% pour 13,47 euros payés par an et par m²
• Assurance : +5% pour 2,58 euros payés par an et par m²
• Frais de gestion : +4% pour 5,62 euros payés par an et par m²
• Gardiennage : +2% pour 9,28 euros payés par an et par m²
• Entretien : +1,5% pour 7,76 euros payés par an et par m²
• Ascenseur : +1% pour 2,77 euros payés par an et par m²
• Stationnement : +1% pour 0,72 euros payés par an et par m²
• Eau froide : +0,5% pour 4,47 euros payés par an et par m²
*Données de l’Association des Responsables de Copropriétés

L’augmentation des charges de copropriété dans le détail


Le chauffage est donc le poste de dépense qui coûte le plus cher aux copropriétaires. Cette donnée peut étonner lorsque l’on sait que le prix de l’énergie a baissé en 2016. « Le prix du fioul a baissé de 16 %, celui de l’électricité de 0,7 %, les tarifs réglementés du gaz naturel ont perdu 3,7 % et les copropriétés qui sont sorties des tarifs réglementés en 2016 ont économisé près de 30 % sur ce poste », explique Claude Pouey, de l’ARC.


Pourquoi les dépenses liées au chauffage ont donc augmenté ? Tout simplement à cause des températures très basses en début d’hiver. Les copropriétaires ont allumé leur chauffage à pleine puissance, faisant grimper la facture. Pour diminuer les dépenses, l’ARC propose deux solutions principales : responsabiliser les copropriétaires quant à leurs dépenses énergétiques, mais aussi et surtout, mettre les fournisseurs d’énergie en concurrence, voire opter pour un achat d’énergie groupé.


Côté entretien et assurance, des économies sont également possible. Il est évident qu’une copropriété appelle de nombreuses interventions. Il est donc très important de sélectionner les prestataires avec soin et, là encore, de faire jouer la concurrence : ménage, entretien des ascenseurs, de la chaudière, des portes automatiques… entre un prestataire et un autre, une économie de 10%, voire plus, peut être réalisée.


Enfin, avec une hausse de 5% en une année, les frais d’assurance ont considérablement augmenté. Les professionnels de l’assurance justifient notamment ce mouvement par une augmentation du nombre de sinistres dans les copropriétés.


Une règle d’or pour éviter de voir vos charges de copropriété flamber : faire jouer la concurrence entre les différents intervenants et fournisseurs d’énergie. Certaines décisions pourront ainsi être prises en assemblée générale, avec de belles économies à la clé.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers