Les 5 chiffres clés du logement en France

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les derniers chiffres de l’Insee viennent de tomber. Ils décrivent le parc de logements français au 1er janvier 2016 et ses statistiques en progression de 1% sur un an dans l’hexagone et de 2,5% en Outre-mer. Voyons les chiffres clés en résumé.

Les Français majoritairement propriétaires de leur logement


58% des foyers français sont propriétaires de leur logement. Le nombre de propriétaires a considérablement augmenté entre 1980 et 2010 mais tend aujourd’hui à se stabiliser. Parmi ces 58%, un tiers n’ont pas encore fini de rembourser leur crédit immobilier ; ils sont donc considérés comme des accédants.


Le nombre de propriétaires n’ayant plus de remboursement à assumer est en hausse. Cette tendance s’explique principalement par le vieillissement de la population.

56% de logements individuels


Le parc de logements en France est composé à 56% d’habitats individuels, autant en qualité de résidences principales que de résidences secondaires. Cependant, la tendance est en train de s’inverser. L’augmentation du nombre de logements neufs collectifs depuis 2013 devrait entraîner une inversion de la part logement individuel/logement collectif.  

+1% de croissance annuelle


Le nombre de logements en France est en progression constante depuis plusieurs années. La croissance annuelle affichée est de 1%.


Le parc français est aujourd’hui composé de 82% de résidences principales, de 10% de résidences secondaires et de 8% de logements vacants.
28,4 millions de résidences principales sont recensées en France.


En Outre-mer, le nombre de logements croît plus rapidement avec 3% en moyenne entre 1980 et la fin des années 1990 et de 2 à 2,5% jusqu’en 2016.

Toujours plus de logements vacants


Cela fait 30 ans que la part de résidences principales en France est de 10% contre 4% Outre-mer. Quant aux logements vacants, ils étaient 8% en 1986 pour passer ensuite à 6%. Mais ce pourcentage est en augmentation aujourd’hui, tant pour les logements collectifs qu’individuels. Les grandes villes principalement sont touchées par cette hausse.

16% des résidences principales en région parisienne

 

L’agglomération parisienne réunit 16% des résidences principales en 2016. Les zones rurales en comptent quant à elles 22%. La partie restant est évidemment située dans les autres villes françaises.
A contrario, les résidences secondaires sont à 80% dans de petites villes ou dans les zones rurales. Il y a de moins en moins de résidences secondaires et principales en zones rurales : 51% en 1986 contre 43% en 2016.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers