Croissance positive maintenue pour l’immobilier neuf

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Conditions de crédit attractives et coups de pouce fiscaux permettent au marché immobilier neuf de conserver sa dynamique sur les trois derniers mois. Alors que le secteur est en pleine croissance depuis le début de l’année, les récents chiffres publiés par le ministère du Logement sont plus qu’encourageants.

Le marché immobilier neuf maintient le cap


Les chiffres annoncés par le ministère du Logement révèlent la bonne santé de l’immobilier neuf. Entre juillet et septembre 2016, les mises en chantier ont augmenté de 7,4%, soit 82 400 unités au total en comparaison de la même période en 2015. Les permis de construire sont eux en hausse de 17,3% pour s’établir à 119 300 unités sur ce même laps de temps.


Données chiffrées toujours, les mises en chantier ont progressé de 8,1% entre fin septembre 2015 et fin septembre 2016. Elles sont établies à 367 000 unités contre 363 500 en 2015.
Autant d’indicateurs qui font affirmer à Emmanuelle Cosse, ministre du Logement que « la reprise du secteur de la construction est robuste et durable. C’est une excellente nouvelle pour le logement et pour l’emploi, qui nous encourage à poursuivre et à renforcer encore notre action au cours des prochains mois, comme je m’y suis engagée. »

Un financement plus que jamais avantageux


Le marché immobilier neuf est, comme depuis des mois, soutenu par différents mécanismes. Les primo-accédants choisissent le neuf pour profiter du prêt à taux zéro quand les investisseurs bénéficient de la loi Pinel. Couplons ces deux dispositifs à des conditions de crédit immobilier accordées idéales, et nous avons là le secret d’un marché immobilier neuf en pleine forme. Pour preuve, le petit 1,55% moyen sur 20 ans annoncé par Meilleurtaux.com au 7 novembre 2016.

Le moral des promoteurs au beau fixe


Face à cette tendance, les promoteurs annoncent, et espèrent, des perspectives très favorables. Le PDG de Nexity, Alain Dinin affirme ainsi que « le marché résidentiel français poursuit sur sa dynamique, porté par les taux d'intérêt très bas, par l'efficacité des mesures de soutien au logement, et par un appétit croissant des Français pour la pierre ».


Un optimisme confirmé par l’actuel délai moyen d’ouverture d’un chantier. Ce dernier est de 4,7 mois pour une maison et de 8,1 mois pour un appartement.

Pour renforcer le sentiment de sécurité et de fiabilité envers la pierre française, la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers de France) invite à ne pas casser cette dynamique dans cette période électorale. Elle recommande même d’accentuer encore la reprise en multipliant les leviers d’action et les dispositifs mis en place en faveur des acquéreurs, accédants et investisseurs confondus.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers