Menu

Comment protéger son logement contre les cambriolages ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L'étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) révèle une augmentation des cambriolages et des tentatives de cambriolages de 21 % en un an à fin 2017.  569 000 ménages seraient concernés. 33 % des personnes étaient à leur domicile quand les faits sont arrivés. De quoi inquiéter et prendre des mesures préventives pour limiter les risques de cambriolages. Que pouvez-vous faire ? Mode d’emploi.

Sécuriser le logement pour prévenir les cambriolages

Premier conseil : équipez votre logement de systèmes de protection. Même s’ils semblent coûteux, ils seront efficaces contre les cambrioleurs amateurs et entraveront sans aucun doute les voleurs endurcis en limitant les risques.

Commencez par la porte d’entrée : c’est par là qu’ils entrent dans 80 % des cas. Un coup de pied peut suffire à détruire la porte. L’idéal est d’installer une porte blindée pour un coût estimé de 3 000€ sans la pose. Vous pouvez également équiper votre porte d’entrée d’une serrure multipoints certifiée Assurance prévention protection (A2P) pour environ 150€ sans le coût de pose par un serrurier. Une cornière anti-pince protège du forçage au pied-de-biche (60 à 120€ plus 150€ minimum pour la pose).

Après la porte d’entrée, pensez aux fenêtres, deuxième point faible connu des cambrioleurs. Installez des verres antieffraction (entre 200 et 400€ du m²) et des serrures à vos volets (90€). Faites également poser des barreaux aux petites fenêtres non protégées comme les fenêtres de sous-sol. Baies vitrées, terrasses, balcons sont facilement accessibles. Réfléchissez à en limiter l'accès avec l’aide d’un professionnel. Ne laissez pas traîner des moyens de pénétrer facilement comme des échelles.

Si vous le pouvez, installez une alarme et une caméra de surveillance en liaison avec une centrale de télésurveillance (à partir de 350€ par an d'abonnement et 100€ pour la pose). Faites attention aux simples alarmes reliées à des détecteurs d'ouverture. Elles peuvent se déclencher trop facilement : les voisins ne réagiront plus et les cambrioleurs arrivent à les neutraliser.

En plus, une amende peut vous être infligée si elles sonnent trop souvent. Des applications sur smartphone ou sur ordinateur existent également, permettant de voir à distance ce qui se passe chez vous. Un e-mail ou un sms vous prévient et vous pouvez alerter la police. Un système qui nécessite une caméra discrète à partir d'environ 200 €.

Adopter la prudence pour éloigner les cambriolages

65% des victimes déclarées entre 2015 et 2017 sont préoccupées par le risque d’être à nouveau cambriolées. Elles ont changé leurs habitudes dans 48% des cas. Un comportement de prudence en permanence est de mise : verrouillez toutes les portes et fermez les fenêtres lorsque vous quittez votre logement.

Ne laissez pas de fenêtres entrouvertes en votre absence. Fermez les volets des fenêtres non visibles de la rue et tous les volets lorsque vous vous absentez longuement. Mettez à l'abri les objets précieux dans un coffre à la banque par exemple et non sous une pile de draps. Si vous optez pour une cachette « originale », les cambrioleurs surpris n'auront pas le temps de les trouver. Faites des photos de vos effets personnels afin de prouver leur existence à votre assurance en cas de cambriolage.

Et en cas de longue absence ?

Si vous vous absentez pour des vacances ou pour un temps prolongé, informez votre gardien, vos voisins pour qu'ils jettent un œil. Mais attention : n’indiquez surtout pas sur les réseaux sociaux ou sur votre répondeur que vous partez. Laissez même des signes qui laissent à penser qu'il y a une présence dans la maison. Des systèmes peuvent être programmés ou commandés à distance pour allumer la lumière à certaines heures de la journée, ouvrir ou fermer les volets. Des personnes de confiance peuvent occuper la maison pendant votre absence ou relever le courrier chaque jour.

Pendant les vacances estivales, vous pouvez vous inscrire à la gendarmerie sur les listes de l'opération « Tranquillité vacances ». Des rondes seront ainsi assurées.

Police et gendarmerie donnent des conseils gratuits pour déterminer les points faibles et les mesures de protection adaptées à votre logement (referentsurete.com). Les professionnels de sécurité sont également là pour vous guider dans vos choix. La domotique offre des possibilités nouvelles pour lutter contre les cambriolages. Mettez en place des systèmes efficaces même si cela coûte un peu plus cher au départ. Un cambriolage est souvent vécu comme « traumatisant », la prévention paie toujours.

Avez-vous déjà été victime d'un cambriolage ? Avez-vous installé des systèmes de sécurité ? Quels conseils donneriez-vous ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
557 avis clients