Transaction immobilière : attention à la saison !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vendre et/ou acheter un logement n’est pas une petite affaire. Et comme personne ne veut se tromper, mieux vaut prendre en compte tous les paramètres pour que la transaction immobilière se passe au mieux. Voici donc un élément auquel on pense trop peu souvent : la saison. Printemps, été, automne, hiver, acheteurs, vendeurs et prix ne se comportent pas de la même façon !

Transaction immobilière : le printemps, la saison des ventes


Vous avez un appartement ou une maison à vendre ? Attendez le printemps pour diffuser vos petites annonces ! Le deuxième et le troisième trimestre de l’année sont souvent les plus actifs en matière d’immobilier. Une donnée particulièrement vraie pour les maisons et appartements familiaux. Les foyers cherchent en effet à déménager avant la prochaine rentrée scolaire. Il n’est donc pas rare qu’ils concluent une transaction immobilière au printemps. Un timing qui leur permet de prendre possession des lieux pendant les grandes vacances et de bien préparer la rentrée.


Les petites surfaces (studio, T1 et T2) peuvent, quant à elles, être mises en vente toute l’année ou presque. Elles sont rapidement vendues, pour peu qu’elles soient commercialisées au juste prix et bien situées.

Transaction immobilière : le printemps de la concurrence


Un marché très actif est synonyme de forte concurrence. Vous ne serez pas le seul à vouloir vendre votre appartement ou maison au printemps. Mieux vaut donc adopter la bonne stratégie tout de suite. Le bon réflexe ? Proposer son bien au juste prix. Ne le surévaluez pas, ne le sous-évaluez pas, dans les deux cas, les acheteurs fuiront ! Si vous n’êtes pas certain de pouvoir évaluer vous-même le prix de votre bien, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.


Ne pas respecter les prix du marché pour vendre son logement entraîne souvent une vente manquée et un bien invendu pendant (parfois) des années.

Transaction immobilière : l’hiver, la saison de l’acquisition


En suivant la logique, si vous souhaitez devenir propriétaire, mieux vaut attendre l’hiver. Les candidats à l’achat étant moins nombreux, les vendeurs sont souvent plus enclins à la négociation. La saison hivernale court de la mi-octobre à février pour le marché immobilier. Préparation des fêtes de fin d’année et budget plus serré obligent, peu de particuliers veulent acquérir un bien entre novembre et janvier.


Mais le marché immobilier n’est pas une science exacte ; aucune règle ne peut systématiquement s’appliquer. Preuve en est, une fin d’année 2016 exceptionnellement dynamique. Par peur de manquer les très bonnes conditions de crédit immobilier accordées par les banques, les particuliers ont afflué sur le marché. 2016 s’est donc achevé sur un niveau de transactions immobilières record. Une exception qui confirme la règle !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers