Un boîtier pour détecter les locataires trop bruyants !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Voici un petit appareil qui devrait faire recette auprès des propriétaires ! Une société espagnole vient de lancer sur le marché un boîtier qui prévient les bailleurs en cas de niveau sonore trop élevé dans l’appartement mis en location. Une alerte est alors envoyée, au choix, par message vocal ou sms.

Contrôler mais pas surveiller


Alors que la location via des plateformes de location courte durée, type Airbnb, se développe à vitesse grand V, les occupants des immeubles sont nombreux à se plaindre des nuisances sonores engendrées par ces locataires temporaires. Une situation qui peut également se présenter dans une location classique : fêtes à répétition, tapage nocturne, diurne… créent des situations parfois difficiles à gérer, d’autant plus que le propriétaire-bailleur est rarement sur place.


En partant de ce constat, la start-up espagnole Smart Things & Friends a décidé de créer un petit boîtier pour alerter les propriétaires d’un niveau sonore trop élevé dans le logement mis en location. Il n’était évidemment pas possible, et pas légal, d’installer des caméras pour surveiller les locataires ! Les créateurs espagnols ont donc décidé de relever le défi en mettant au point un capteur de décibels. Dominic Bahmani Fard, responsable du développement international de Smart Things & Friends explique qu’« à Barcelone, les problèmes avec la police se multiplient à cause des nuisances sonores. »

Comment fonctionne le boîtier ?


Le petit appareil est directement fixé sur un mur. Il est équipé d’une connexion Wi-Fi et d’un capteur de bruits. Si le volume sonore dans le logement excède celui fixé, le propriétaire est immédiatement alerté. Le bailleur peut déterminer le niveau de décibels toléré entre faible, moyen ou élevé en fonction de l’isolation du logement, de l’épaisseur des plafonds, des murs… « Un haut-parleur réglé à un même niveau ne créera pas le même niveau de décibel dans deux appartements différents », affirme Dominic Bahmani Fard.


Mais pas de panique, une alerte n’est pas immédiatement envoyée au propriétaire au moindre bruit ! La signale est donné si le niveau de décibels élevé est dépassé cinq fois ou plus en moins de sept minutes. Le bailleur est prévenu mais ne connait en aucun cas les raisons du bruit. Il s’agit simplement pour lui de rappeler ses locataires à l’ordre, dans le but « d’apaiser les tensions entre voisins. Après, libre aux propriétaires de sanctionner ou pas leurs locataires ».


Les options du boîtier permettent d’envoyer une alerte au propriétaire, au locataire et/ou à l’agence de gestion locative le cas échéant.

Le coût de la prévention


La start-up espagnole commercialise son dispositif pour 149 euros. Il faut ensuite ajouter 9,99 euros mensuels pour profiter du service. Et l’idée semble séduire puisqu’en moins d’un an, 1 500 boîtiers ont été vendus en Espagne et ailleurs. « Nous avons reçu des milliers de commandes pour l’Angleterre, d’autres pour la République Tchèque et pour la Pologne et des dizaines pour la France », relate Dominic Bahmani Fard.


Pour l’heure, le dispositif est principalement réservé aux appartements mis en location pour de courtes durées.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers