Crédit immobilier : Les taux mixtes sont-ils un gage d’économie ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le prix fort de l’immobilier est aujourd’hui contrebalancé par des conditions attractives de crédit immobilier. Avec des taux au plancher, acheteurs et investisseurs peuvent grandement diminuer leur coût d’emprunt. Mais existe-t-il une solution pour rendre l’opération encore plus avantageuse ? Vous avez peut-être entendu parler des taux mixtes ? Sont-ils préférables même en période de taux historiquement bas ? On vous explique.

Qu’est-ce qu’un crédit à taux mixte ?


Comme son nom l’indique, un crédit immobilier à taux mixte combine emprunt à taux fixe et emprunt à taux variable. Les 3 à 10 premières années, le taux est fixe puis il devient révisable. Mais pas d’inquiétude, le taux variable est soumis à l’obligation de ne pas dépasser de plus de 2% le taux fixe de départ. On parle alors de taux « capé à 2 ». Cette clause permet de protéger l’emprunteur.

 Quel est le risque pour le remboursement de la partie à taux variable ?

 

Les emprunteurs sont en droit de s’interroger, n’y a-t’il pas de risque de voir des montants de remboursement très élevés lors de la seconde partie de l’emprunt ? A priori non, car lors de la première période, les emprunteurs remboursent une très grande partie des intérêts. Donc même avec une augmentation de 1,5 point en 10 ans, le surcoût sera moindre.

En moyenne, les souscripteurs qui ont opté pour un crédit à taux mixte depuis 2008 ont observé une économie de 50 euros par mois pour un montant prêté de 200 000 euros.

Dernier point important, votre banque n’est pas obligée de vous faire une offre de crédit immobilier à taux mixte. Tous les établissements bancaires ne proposent pas ce type d’emprunt, ne vous en étonnez pas !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers