Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Éco-habitat : Hypérion, une construction en bois test

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

C'est une grande première ! Le marché immobilier neuf à Bordeaux accueille une nouvelle arrivante au sein du quartier Saint-Jean Belcier. Et si ce programme immobilier neuf fait beaucoup parler de lui dans la Perle d'Aquitaine et au-delà, c'est parce qu'il est novateur. Axé éco-habitat, Hypérion est une tour de 100 appartements neufs toute de bois construite. Une réalisation qui fait figure d'exemple et de test dans le développement futur des structures d'habitation en bois. Zoom sur le projet.

Hypérion prend place dans le paysage immobilier neuf à Bordeaux

C'est au mois de juin que les acheteurs ont posé leurs valises dans leur nouveau logement, place d'Armagnac. Après une annonce et un projet élaboré il y a quelques années, Hypérion culmine désormais à 56 mètres de hauteur dans le ciel bordelais. Ses 16 étages font de lui une réalisation unique, la seule en France alliant le bois et le béton. Les 100 logements ont été imaginés par l'architecte Jean-François Viguier et réalisés par Eiffage Immobilier dans le cadre de l'opération d'aménagement de Bordeaux Euratlantique. Voilà que la plus haute tour de logements réalisée en bois est achevée en France.


En plus de sa vocation d'habitation, elle accueille également des commerces et des bureaux.


Hypérion en chiffres : 100 logements dans la tour en bois – 82 logements dans un autre bâtiment – 1 immeuble de bureaux – 38 appartements neufs en accession sociale à la propriété (3 000€/m²) – 4 500€/m².

Un projet d'éco-habitat qui ambitionne de devenir un exemple dans le monde entier

L'actualité immobilière a très largement diffusé des informations sur la tour Hypérion depuis 2017. En effet, cette édification a annoncé ses ambitions dès le lancement du projet : permettre la reproduction de ce genre de bâtiment dans l'agglomération mais également au-delà.


Avec ce programme immobilier neuf à Bordeaux, la ville fait un pas de plus vers une transition environnementale efficace. L'objectif est en effet de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre émises relativement au secteur de la construction, lors de l'édification mais également lors du fonctionnement du bâti et d'une potentielle démolition future. C'est tout un cycle de vie qui est pensé pour générer le moins de pollution possible. Hypérion a été déclaré "démonstrateur industriel de ville durable" par l'État et est ainsi soutenu par le Programme d'investissement d'avenir (PIA) orchestré par l'Ademe.


Et bonne nouvelle ! Cette volonté de devenir chef de file est en passe d'être concrétisée. En effet, des constructions en bois sont en cours de réalisation dans d'autres quartiers de l'agglomération et notamment ceux de Floirac et de Bègles.

Hypérion, le bois du sol au plafond

Hypérion met le bois à l'honneur dans tous les recoins. Dans cette tour d'envergure, le béton a été utilisé pour édifier le socle et le noyau central permettant le fonctionnement de l'ascenseur, c'est tout. 304 murs ossature bois font partie intégrante de l'isolation et chaque fenêtre est sortie des ateliers d'une filiale bois d'Eiffage construction.


Dans les appartements, l'on marche sur du bois lamellé collé, un matériau apprécié pour son importante densité et sa résistance. "Le bois a la capacité d'être un matériau pour le centre-ville et les zones urbaines denses. Les nuisances du chantier sont considérablement réduites car le montage des façades se fait à sec", affirme Jean-François Viguier.


Alors que l'utilisation du bois et des méthodes de construction novatrices qui lui sont associées ont permis d'édifier les 16 étages en 3 mois seulement (!), ce n'est pas le seul avantage du matériau. La tour Hypérion est aujourd'hui labellisée BBCA (Bâtiment Bas Carbone). Elle a également obtenu le label E+C-. Deux reconnaissances qui traduisent la faible empreinte carbone de la réalisation. Selon le constructeur, 15 tonnes de CO2 pourraient à terme être économisées par logement et sur la totalité du cycle de vie. Plus concrètement, cela représente 206 000 kilomètres réalisés en voiture.

La filière bois mise à l'honneur par l'immobilier neuf et l'éco-habitat

Délaissé pendant plusieurs années au profit du métal et du béton, le bois revient sur le devant de la scène depuis 2013 et démontre une accélération encore plus marquée ces dernières années. La filière a principalement été relancée par le plan Nouvelle France industrielle (2013) qui a mis le bois en tête de liste des priorités pour le secteur de la construction. "La construction bois représente 8 à 10 % de part de marché, mais 0 % pour les immeubles. L'objectif est d'atteindre 20 %. Pour cela, il faut attaquer le marché des villes", affirmait Patrick Molinié, responsable développement construction à l'Institut technologique FCBA. Il est intervenu lors du congrès mondial Woodrise en 2017.


Si le bois est aujourd'hui en vogue, les objectifs et raisons de ce retour sont nombreux. Il était en effet nécessaire de booster la filière de la construction en bois qui compte 2 000 entreprises actives sur le territoire et 28 850 postes pourvus selon les données fournies par l'Observatoire de la construction bois en France (2014).


Second dessein, une valorisation massive de la ressource bois au niveau local. Face à ces grandes lignes, les municipalités françaises s'engagent dans l'éco-habitat et intègrent chaque année davantage le bois dans les constructions. Bordeaux fait figure d'exemple dans ce cheminement. Il faut dire qu'elle compte 2,8 millions d'hectares de forêts dans sa région avec plus de 15 variétés possiblement utilisées pour la construction.


C'est ainsi que Bordeaux, et plus particulièrement Bordeaux Euratlantique, a pris un engagement fort à savoir la réalisation de 25 000 m² par année et pendant 15 ans de structure primaire majoritairement composée de bois couplé ou non avec d'autres matériaux biosourcés.


L'avenir du bois est assuré. Ce projet immobilier neuf à Bordeaux en est le parfait représentant. Même si le surcoût de la construction bois est encore important (de l'ordre de 20% en comparaison d'une construction béton), le matériau verra assurément ses parts de marché croître ces prochaines années. Une tendance très positive pour l'éco-habitat et plus largement pour l'environnement.


Vous êtes en quête de votre logement neuf dans la Perle d'Aquitaine ? Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf Bordeaux pour vous guider dans votre projet.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
387 avis clients
Avis vérifiés